Heroes
Les sondagesSondages Les BlogsBlogs Liste des HérosListe des Héros ConnexionConnexion Carte des membresCarte des membres S'enregistrerS'enregistrer
EB L'Extrabrainestre by Sylom
Aller a la page Précédente  1, 2
Voir les nouveaux messages depuis votre derniere visite
http://www.heroes-france.com/forum/sujet_6087-15.htm
Héros Message
Rainette
des bois jolis et renarde robotisée
heroes

Inscrit le: 23 Mai 2007
Messages: 7919
Localisation: Avec un suprême sac de patates
Age: 12

Posté le: Jeu 18 Déc 2008 22:04 Sujet: EB L'Extrabrainestre by Sylom
Répondre en citant

Sylom a écrit:

Chapitre 15 :

Les casqués avaient amené du matériel de construction pour construire une sorte de serre (sans le savoir, c’était bénéfique pour les bambous) pour la couper du monde alors que les Daft Punk attendaient patiemment dans une loge la fin de la fic pour commencer leur concert.
« Vivement que ça soit fini, commença Thomas, l’un des Daft Punk.
- Et comment ! répondit Guy-Manuel. Marre de ces idiots qui ont copié notre look. »
(NB de l’auteur : au moins, vous connaîtrez leurs noms).
La police avait également encerclé la maison pour qu’aucun fouineur ne puisse révéler quoi que ce soit (NB de l’auteur : ça, c’est la version officielle. En vrai, c’était pour s’assurer d’avoir un personnel capable de maîtriser Rainette, au cas où.) La construction prit à peu près toute la journée et la maison était devenue méconnaissable avec un énorme tuyau qui reliait un camion à la seule porte non condamnée : la porte d’entrée. On se serait cru dans un film Alien ou quelque chose du genre : les scientifiques entraient en combinaison et entre chaque pièce, il y avait une chambre de décontamination.
C’est par ce tuyau qu’HPC entra dans la maison, dans une combinaison un peu petite pour lui, tenant un câble d’alimentation qui faisait office de câble d’escalade vu que le tuyau avait été posé sur une pente. Une fois sorti, il leva la tête, révélant son identité : c’était Optilux, en personne, la truffe écrasée sur la visière de son casque (on l’a dit, la combinaison était trop petite) qui était entré dans le salon. Dans ce même salon, les scientifiques posaient des questions à Rainette et GipsyGirl.
« Est-ce qu’il transpirait ?
- Mais je n’en sais rien, bon sang ! répondit Rainette.
- Est-ce qu’il aime bien le rock ? demanda X.
- Mais qu’est-ce que tu fiches là, toi ? demanda le premier scientifique.
- Euh aucune idée.
- Or donc…ahem… est-ce qu’il a perdu des cheveux ?
- Non, répondit GipsyGirl, et ça lui va très bien. »
A côté, Mirai se faisait également interrogé.
« Est-ce qu’il a construit quelque chose ?
- Non, mentit Mirai.
- Vous dites qu’il peut interagir sur son environnement ?
- En fait, il communique à travers Kleith.
- Kleith pense ce qu’il pense ?
- Non… il sent ce qu’il sent.
- Autrement dit, si EB sent des pieds ou lâche une caisse, Kleith s’évanouit ? demanda X.
- La ferme, X ! fit le scientifique.
- Non, répondit Mirai, je voulais dire qu’il ressent ce qu’il ressent. »
Optilux, suivi par le disciple X, passa dans une autre partie de la maison où Kleith et EB , entourés par une horde de scientifiques et branché avec des électrodes à des ordis, étaient posés sur des tables, dans des serres spéciales anti-contamination, et faisait l’objet de tests, trop compliqué pour que l’auteur les détaillent (NB de Kleith : flemmard !) (NB de l’auteur : bon attends…). L’une de ces expériences montrait la similitude entre les activités encéphalo-électriques des 2 sujets (NB de Kleith : Hein ?!) (NB de l’auteur : même activité cérébrale entre les 2).
« Arrêtez ! hurla Kleith. Vous lui faites peur ! En fait, vous me faites peur, mais je me sers de l’argument de EB pour vous faire fuir ! Vous nous faites peur ! »
En vérité, EB bougeait à peine. Optilux s’arrêta à côté de la table d’EB pour l’observer attentivement. EB tourna sa tête vers lui pour tenter un sourire démoniaque mais n’y parvint pas et ferma les yeux. Optilux se dirigea vers celle de Kleith, toujours suivi par X et tapota doucement la vitre le séparant de Kleith. Extrêmement faible, Kleith tourna sa tête vers Optilux.
« Meijf, commença Optilux »
Enervé, Optilux prit son casque entre ses mains et le déforma pour qu’il puisse parler correctement.
« Saleté de matériel, faudra me rappeler de virer les responsables… euh pardon. Kleith. Je reviens de la forêt.
- Le Grand Méchant Loup ! fit Kleith d’une petite voix, effrayé mais toujours faible. Je suis pas le petit chaperon rouge, je le jure ! Les trois petits cochons m’ont vendu la ganja, mais je savais pas que c’en était et…
- Non imbécile ! Reste sérieux !
- Il ne faut pas qu’il parle pour l’instant, fit alors un autre scientifique à côté de la serre. »
Optilux grogna un peu, ce qui fit fuir le scientifique, puis s’adressa à nouveau à Kleith :
« Kleith, cette machine, à quoi elle sert ?
- C’est pour… faire… du gâteau…
- Kleith, insista Optilux, un peu plus énervé.
- Elle marche… toujours ?
- Elle a jamais marché, répondit X, elle a pas de pieds !
- X ! cria Optilux (il mit une baffe à X, puis se retourna vers Kleith). Elle sert à quelque chose ?
- Il faut pas… que je le dise… il me fait confiance… vas-t-en chercher un toi-même.
- Kleith, il est venu me voir aussi (il empêcha X d’en placer une). Ce qui vient d’arriver, je l’attends depuis très longtemps. Je ne veux pas qu’il meure. Qu’est-ce qu’on peut faire pour l’aider ?
- Il veut rentrer chez lui… il est en manque de cerveaux et de gaufres… il doit rentrer dans son cerveau !
- Ahem… je ne pense pas qu’il a été abandonné… mais sa présence est un miracle ! Tant de personnes, que ça soit du CSS ou du reste, ont attendu ce moment. Dis-toi bien que personne n’aurait mieux fait que toi. Je suis content que ça soit toi qui l’ait rencontré.
- Vous… connaissez… l’histoire… de la tortue… qui jongle avec des jeeps ? »
Optilux roula de l’œil (ça se dit) puis lui répondit en souriant :
« Je retire ce que j’ai dit. »
Soudain, sandrine entra brusquement dans la salle en s’écriant :
« Il a de l’ADN ! C’est chouette, hein ? »
Et alors que les scientifiques étaient stupéfaits par cette découverte, un moniteur montrait la désynchronisation des activités cérébrales des 2.
« ça y est, fit sandrine, ça désynchronise !
- EB ! fit Kleith. EB…
- Kleith… fit EB.
- La santé du ptit va mieux, remarqua sandrine. »
Kleith tendit alors la main vers son ami extrabrainestre.
« Reste avec moi… s’il te plaît…
- reste… répondit EB.
- Ensemble… je suis toujours là… (NB de X : bah on est mal barrés !)
- Reste… »
Il continua de répéter ça tout en tournant la tête puis ferma les yeux.
« La tension de la créature descend ! alarma sandrine.
- Et Kleith ? demanda Optilux.
- Il repasse en rythme normal. Les 2 activités cérébrales sont désynchronisées.
- Et en français, ça donne quoi ?
- L’enfant revient, mais on perd l’alien.
- EB, répond moi, je t’en prie, fit Kleith.
- Tu vas vite guérir, Kleith, rassura sandrine.
- J’m’en br*nle (NB de l’auteur : désolé, on a pas pu le contrôler quand il a dit ça), EB, reste… »

A l’étage au-dessus, Mirai était resté dans la penderie, allez savoir pourquoi. Il s’endormit sur les couvertures d’EB mais en se réveillant, il ne put que témoigner d’une chose horrible : la plante "Hiro Nakamura" avait fané complètement sous ses yeux.
« Nooooooooon !!! hurla-t-il. »
Mais trop tard.


Sylom a écrit:

Chapitre 16 :

« T’en va pas ! hurla Kleith »
Mais l’alien était bel et bien mort. L’alarme avait résonné dans tout le complexe, ameutant les autres scientifiques.
« Il n’a plus de pouls ! fit sandrine.
- Ni de respiration, fit X. Il est dead.
- Non non pas encore…répondit Optilux. Amenez la Chère Laideur ! »
Des gardes du corps vinrent avec Claire Bennet qui se débattait comme elle le pouvait.
« Je vais faire une tranfusion de sang, fit sandrine.
- Plutôt crever, bouseuse ! répondit Claire.
- écoute, blondasse, dit alors Optilux, il nous faut juste un peu de sang et…
- Je te donnerais pas de mon sang, caniche ! »
Sur ce terrible mot, le temps sembla se figé. Même les appareils étaient comme en pause et les scientifiques, les yeux grands ouverts, se retournèrent doucement vers Claire. Alors qu’Optilux commençait à avoir les babines retroussées et le poil hérissé (visible même à travers la combinaison), X prit un drap blanc, l’enfila comme une toge et dit en prenant un air de prophète chaotique :
« Depuis que le forum est forum, que Peter a sa mèche, personne n’a osé traiter Optilux de caniche ! »
Optilux, la mine "radieuse" (c’est ironique, bien entendu) s’avança d’un pas vers la blonde et cria :
« Elle a dit QUOI ?! »
Aussitôt, alors qu’Optilux avançait lentement vers elle, le visage de Claire se dégrada pour laisser place à une expression terrifiée.
« Non, attends ! hurla Claire. Je ne voulais pas dire ça ! Je suis trop stupide, désolé ! Tu vois, je suis blonde ! (elle prit une mèche de ses cheveux et la tendit vers le loup-garou, sans succès). Non ! Mes ongles ! Je les ai fait y a pas longtemps ! Nooooooooon !!! »
(NB de l’auteur : nous nous excusons auprès de nos lectrices blondes pour ce passage) (NB de X : c’est pas vrai !) (NB de l’auteur : ahem…bon on poursuit…)
*SLASH !*
« Yiaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!!! hurla Claire (NB de X : c’est sûr qu’elle aurait eu du mal à le chuchoter…) »
D’un puissant coup de griffe, il lui avait arraché le bras gauche, la faisant saigner abondamment. Il prit le bras coupé par le bout non saignant.
« Attends pose-le là, fit sandrine en désignant une table. Je vais commencer la… hé mais qu’est-ce que tu … ? »
Optilux appuyait le bout saignant sur la bouche d’EB.
« Allez, mange ou bois, comme tu veux, mais il faut que tu ingères ça… »
Les autres scientifiques se tapèrent la main sur le front.
« C’est digne de moi, ça ! s’exclama X.
- Emmenez Kleith, fit Optilux. »
Aussitôt, des scientifiques emportèrent le ptit Kleith sous ses injures que nous n’avons pas réécrit tellement elles étaient ridicules, impuissant face au destin de sa chose. Kleith s’arracha les électrodes (ça fait mal) pour essayer de les en empêcher… mais ça n’a rien fait (c’est logique) alors que ils essayaient de ranimer EB. Non loin de là, Rainette et GipsyGirl assistait à la tentative de réanimation qui se montrait inutile. La petite GipsyGirl était en larmes alors que sa mère, elle, restait impassible (NB de X : trop fière pour verser une larme, hein ?). Mirai arriva un peu plus tard pour bien pourfendre son rôle d’observateur. Optilux, voyant les retrouvailles tristes de la famille, ne dit rien mais essaya d’enlever le sang de sa main. Tout le monde autour était triste… à l’exception de X, qui était mort de rire à cause de la tête de poisson rouge que faisait EB.

Dehors, on avait déjà commencé à tout ranger, étant donné que le centre d’intérêt de cette "excursion" était mort. Toute une troupe de témoins était dehors, incluant santo, moovienew, boom et MissingPieces.
« Il se passe quelque chose, fit boom.
- Non, c’est vrai ?! ironisa moovienew. Je croyais que c’était un après-concert.
- On vient à la fin, bande de nouilles ! firent les Daft Punk depuis leur loge.
- Ils vont tous mourir, fit santo.
- La ferme, santo, répondit moovienew.
- Il se passe quelque chose de grave, ça je pourrais le jurer, conclua boom.
- Kleith, fit MissingPieces d’une petite voix. (NB de X : Quoi ?! c’est tout ce que tu donnes comme dialogue, imbécile d’auteur ?! Tu devrais avoir honte !) »

« Mettez le corps dans la glace, fit Optilux. Il n’y a plus rien à faire. »
Alors que les autres éteignaient les appareils, Optilux enleva son casque, se recoiffa et vint vers Kleith qui regardait le corps défunt de son ami, sans rien dire. Les autres enlevèrent également leur masque, à côté d’un Mirai tout confus de ce qui se passait autour de lui. En signe de respect, Optilux ferma les yeux de la créature.
« Il est mort maman ? demanda GipsyGirl, d’un (mignonne) petite voix.
- Oui ma Bargy, répondit Rainette. C’est fini pour lui.
- Je vais faire un vœu pour qu’il revienne. Mes vœux, ils marchent presque toujours !
- Je l’espère, ma Bargy, je l’espère… »
Des hommes amenèrent alors une boîte de confinement pour déposer le corps d’EB et alors qu’ils y mettaient EB dedans, Rainette, Mirai et GipsyGirl sortirent de la pièce.
« On a fait tout ce qu’on a pu, fit Optilux en s’adressant à Kleith. Tu veux rester seul un moment avec lui ? »
Kleith approuva et Optilux ouvra la boîte et fit sortir tout le personnel, laissant Kleith seul avec le corps d’EB, enveloppé dans une sorte de sachet congélation. Il resta longtemps sans rien dire, en regardant simplement le visage d’EB pour remarquer qu’il avait réellement une tête de poisson rouge à cet instant.
« Regarde ce qu’ils ont fait de toi : un findus géant ! Je suis désolé… (il regarda le plafond, pour en fait parler au ciel) tu es sûrement mort. Je ne sais plus ce que je ressens, mais en tout cas, ça shlingue ! (il baissa les yeux pour les repointer vers EB) je croirais toujours en toi… je t’aime (NB de X : c’est pas à lui que tu dois dire ça ! Si moi j’avais repris EB, ça aurait été mieux !) (NB de l’auteur : peut-être, mais pour l’instant, c’est moi qui écrit !) »
Il referma le couvercle mais, de son côté, ne vit pas que le torse d’EB s’illumina d’une lumière orange fluo…


http://www.heroes-france.com/forum/templates/rc/images/comite_niki.gifhttp://www.heroes-france.com/forum/templates/rc/images/comite_sylar.gifhttp://sd-1.archive-host.com/membres/up/104754353925646148/cssbc.gif
http://img397.imageshack.us/img397/3006/sanstitre0003.gifPhoto 21060
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur CSP Feminin
Rainette
des bois jolis et renarde robotisée
heroes

Inscrit le: 23 Mai 2007
Messages: 7919
Localisation: Avec un suprême sac de patates
Age: 12

Posté le: Mer 24 Déc 2008 11:22 Sujet: EB L'Extrabrainestre by Sylom
Répondre en citant

Sylom a écrit:

Chapitre 17 :

Triste du départ de son ami, Kleith se dirigea vers la sortie en passant à côté de la plante "Hiro Nakamura"… qui, bizarrement, se remit à fleurir un peu. Kleith le remarqua et, curieux, se dirigea à toute vitesse vers le caisson d’hibernation, l’ouvrit et ouvrit le sachet congélation. Une fois la tête à l’air, EB dit alors majestueusement :
« I’m back ! »
Kleith poussa un hurlement de joie alors que EB répétait sans cesse « EB téléphone cerveau ».
« Alors ils vont venir ? demanda Kleith, jubilant.
- Oui… répondit EB.
- Yatta ! »
Mais il y avait un problème de dernière minute : l’alien refusait de se taire et ça risquait d’attirer du monde. Kleith tenta de fermer la bouche d’EB mais il continuait quand même.
« Tais toi, s’il plaît ! (aucun résultat) Tu vas la fermer, abruti ?! (toujours rien) Je t’en prie ! »
Kleith eut alors une éclair de génie (NB de X : c’est bien la première fois !), ferma le sachet congélation et le caisson sous les plaintes de l’alien :
« EB téléphone cerveau EB téléphone cerveau ! Kleith ! Kleith ! I’m back ! Reste… »
Une fois le caisson fermé, Kleith le recouvrit d’un drap pour qu’on ne voit pas la luminescence d’EB et se mit à simuler des pleurs en voyant Optilux revenir.
« Allez viens Kleith, fit Optilux »
Kleith continuait à pleurer et tenait fermement le caisson.
« Allez faut y aller… »
Il tenta d’arracher Kleith de son emprise, mais celle-ci était assez forte.
« Là ça commence à bien faire ! »
La force surhumaine d’Optilux eut raison de l’emprise de Kleith, enlevant des morceaux du caisson. Menacé de subir le même sort que la paroi de la boîte, Kleith suivit le loup-garou, passant à côté de la plante qui avait incroyablement fleurie.
« Ouais ! s’exclama Kleith. Super, bande de bouffons ! Euh je veux dire, euh… Ouiiiiiiiin ! »
Des scientifiques scellèrent le conteneur pour de bon et l’emmenèrent alors que Kleith se dirigeait à toute vitesse vers le portail de décontamination où l’attendait son frère.
« Il est vivant ! s’exclama Kleith.
- De quoi ? demanda Mirai.
- EB est vivant !
- Génial ! »
Il sauta de joie, se cognant contre le plafond et faisant tomber sur lui une quinzaine de néons.
« D’où ça sort tout ça ? demanda Mirai.
- Ma réserve de néons ! s’exclama X. Assassin ! »
Et alors que X s’en allait, Kleith raconta à son frère se qui s’était passé et ce qu’ils allaient faire pour le faire sortir.
« Caisson Break ! fit X avec un accent américain. Michael Kleithfield va faire sortir son frère, Lincoln Brainows de son caisson ! "J’ai fait tatouer le plan de montage du caisson ! Il y a un prob à la vis n°18 ! On va mettre du dentifrice pour la faire sauter !".
- C’est officiel, fit Kleith. Tu es irrécupérable !
- Je le savais déjà ! répondit X en souriant. »

Quelques instants plus tard, GipsyGirl, la plante à la main, vint dans le salon où Optilux et Rainette étaient en train de discuter (NB de l’auteur : sous menaces de mort de la part d’Optilux et de Rainette, nous ne pouvons révéler de quoi ils parlaient, même si ce n’était pas intéressant. Merci de votre compréhension.) (NB de X : de rien !) (NB de l’auteur : * soupir*).
« Ils sont partis, maman ! fit GipsyGirl.
- Qui sont partis ? demanda Rainette.
- Les garçons !
- Quels garçons ?
- Mais t’es bête ou quoi ? Kleith et Mirai ! Ils m’ont demandé de te donner ça après leur départ. »
Elle tendit une cassette audio que Rainette mit dans un lecteur de cassettes. Il ne se passa rien puis on entendit :
« Bonjour, monsieur Phelps. Votre mission, si toutefois vous l’acceptez…
- Ah pardon c’est pas ça ! s’excusa GipsyGirl. »
Elle tendit finalement un bout de papier, un message de la part de ces fils et aussitôt Rainette le lit. Bizarrement, elle resta sans bouger pendant un certain temps, les yeux rivés sur le message puis s’écria :
« Maintenant, ça va chi*r, mes saligauds ! »
Elle fonça à toute vitesse vers sa Rai-cave, suivie par Optilux et GipsyGirl.

Kleith, qui s’était rhabillé, descendait à toute vitesse le gigantesque tuyau jusqu’à la camionnette où l’attendait Mirai, qui avait enfilé une combinaison, et le caisson d’EB.
« Mets ton masque ! beugla Kleith. Sinon, ils vont te reconnaître.
- Mais j’essaie ! répondit Mirai.
Soudain, un étrange homme avec des cheveux blancs hirsutes (imaginez vous le doc dans Retour vers le futur) vint près de la camionnette.
« Hey ! Qui est-tu ?
- Ben… ch’uis l’chauffeur ! répondit Mirai, qui, n’avait pas mis son casque.
- Ouvre mon garçon, j’ai pas envie d’avoir un autre échec dans une même journée… »
Alors que celui-ci était à moitié en train de forcer la porte et d’appeler du monde pour l’aider, Mirai demanda à son frère :
« Kleith ! Y a un type dehors qui m’emm*rde ! Qu’est-ce que je dois faire ?
- Qu’est-ce que t’attends pour démarrer, espèce de triple pet ambulant ?!
- Mais j’ai jamais conduit en marche avant !
- On a vu ça, on a vu… »
Mirai mit son masque en quatrième vitesse et démarra la camionnette, arrachant une partie du tube (dans lequel se trouvait sandrine, X, et un autre) et fonçant vers le bas de la rue. Cependant, Mirai ne vit pas que le type louche avait sauté sur le camion (allez savoir comment…).
Ils passèrent devant le reste des Monkeys 4 et Mirai leur dit :
« Prenez vos vélos ! On se retrouve au terrain de jeu ! »
Et alors que c’était la panique tout autour, boom enfila ses lunettes, moovienew sa cagoule (NB de X : fous ta cagoule ! fous ta cagoule ! Ou t’aurais froid t’auras les glottes t’auras les boules !!!) et santo son bonnet et son casque et partirent sur leurs vélos, laissant MissingPieces seule pensant à son Kleith chéri (NB de X : *rire bruyant*) (NB de l’auteur : oui, bon…).


Sylom a écrit:

Chapitre 18 :

Pendant ce temps, la camionnette fonçait à travers les rues du forum, sans savoir où aller.
« On va se tuer ! s’exclama Mirai. Et j’aurais jamais mon permis, et maman va me transformer en lustre ! Au fait, où c’est le terrain de jeu ?
- C’est à côté du CSH ! répondit Kleith.
- Mais c’est où le CSH ?
- J’en sais rien ! T’as amené la carte de Maman ?
- Oui ! elle est dans ma poche ! »
Kleith plongea sa main dans la poche de Mirai et sortit la carte des zones contrôlées par Rainette.
« je sais qu’une zone verte, c’est ce qu’elle contrôle. Donc regarde les zones qu’elle a, le CSH doit s’y trouver !
- Mais … ?! Mais toute la carte est verte ! »
Mirai ne dit rien pendant un temps, puis soupira :
« Comment je savais que t’allais me dire ça ?! »
C’était pas gagné.

Au volant de sa voiture, Rainette sortit de son garage avec GipsyGirl, son fouet et son pistolet mitrailleur. Optilux vint vers elle et lui dit :
« Mais où allez vous ?
- On va au Brainterprise ! répondit GipsyGirl. On va au Brainterprise !
- Mais chut ! l’interrompit Rainette. »
Optilux se redressa puis comprit enfin de quoi il s’agissait.

X et sandrine essayaient à tout prix de retourner dans le camion (on rappelle qu’ils étaient dans le bout attaché à la camionnette) et Kleith se mit à détacher les joints qui fixaient le tube. Il commença par ceux du haut mais alors qu’il allait entamer ceux du bas, le type louche apparut sur le rebord du véhicule, un engin électrique à la main. Il dit à Kleith :
« Je vais coller mon harmoniseur quantique dans ta chambre de résonance photonique ! »
Visiblement, il avait pété les plombs. Il tenta d’avoir Kleith mais celui-ci l’esquiva. Aussitôt, sandrine essaya de le calmer :
« Mais, docteur, cela n’entraînerait-il pas une déstabilisation parabolique de la singularité fissionnelle ? »
Cela n’eut pas l’effet attendu et l’individu descendit dans la camionnette et voulut s’en prendre à elle. Voyant que sa collègue était en danger, X s’exclama :
« Photoniq*e ta mère, mec ! » (NB de l’auteur : les 3 dernières répliques viennent du jeu Fallout 3, l’auteur les a juste condensé içi pour en faire un bon passage)
Kleith lui lança le dernier joint, le tuyau s’arracha, mais X eut le temps de le lancer sur la tête du fou qui s’évanouit. Alors que la camionnette filait et que le 3ème scientifique était en train de gesticuler comme un Teletubbies tombé sur le dos, X prit sandrine dans ses bras :
(NB de l’auteur : veuillez nous excuser pour le prochain passage, mais l’auteur est loin d’être un romantique)
« Oh, X… fit sandrine. Merci de m’avoir sauvé.
- De rien, répondit X avec un accent d’espion classe. Mon nom est X. Simplement X.
- Simplement… quel beau prénom.
- Non en fait, c’est juste X. Y a pas "simplement".
- Ah…oups.
- Viens on va les suivre sur ma moto ! »
X vola une moto et emmena sandrine pour suivre la camionnette. La police avait également fait le chemin.

Mirai et Kleith arrivèrent finalement au terrain de jeu et s’arrêtèrent devant boom, moovienew et santo. Les portes s’ouvrirent et de la fumée sortit du véhicule. Subjugués par cette vision, les 3 compères enlevèrent leurs accoutrements. EB se tenait devant eux, toujours le torse lumineux. Il s’exclama alors :
« Boom…
- Oui c’est moi ? fit boom.
- Mais non ! fit moovienew. Il se la joue Ted Sprague.
- Bon écoutez, commença Kleith. C’est l’extrabrainestre et on va le ramener dans son vaisseau cervelle.
- Il peut pas se téléporter ou s’envoler comme un flying man ? demanda santo.
- On est dans une fanfic de Sylom, santo. Ça serait trop simple.
- Alors on va où ? demanda boom. »
Hiro Nakamura vint rapidement avec un 9th Wonders et leur montra la marche à suivre.
« Save the EB, save the Forum, fit Hiro.
- mais attends, qui a peint cette bd ? demanda moovienew.
- Euh… Mister Isaac Fantomatique ?
- Alros le fantôme d’Isaac existe ?! s’exclama santo.
- Pas le temps d’expliquer, fit Hiro. »
Puis il confia le 9th Wonders à moovienew.

Quelques instants plus tard, toute une troupe d’agents, Rainette et Optilux arrivèrent à la camionnette vide… ou presque ! Le Prof Maboul (on va l’appeler comme ça) sortit de la camionnette avec un pistolet chewing-gum et se mit à braquer tout le monde.
« Déjà que mes mômes ont fuit, celui-là c’est le bouquet ! »
Elle se jeta vers lui, lui vers elle et s’en suivit un cyclone à la Matrix où virevoltaient les balles en bambou et les balles en chewing-gum. A la fin, il était maintenu au sol, un escarpin bloquant son bras et le canon de l’arme de Rainette sur la tempe. Les agents autour se mirent à applaudir et à siffler. Lorsqu’elle enleva son emprise, le Prof se leva et tenta de l’attaquer par derrière… c’était sans compter sur Optilux, qui avait prit un gros rocher et l’avait balancé à la tête du dingue, l’encastrant à jamais dans la camionnette. Optilux et Rainette se regardèrent pendant un temps sans rien dire puis elle partit interroger sa fille alors que lui donna des ordres à ses agents pour retrouver Kleith et sa bande.
Mais ils ignoraient que Kleith et les Monkeys 4 avaient presque réussi…


http://www.heroes-france.com/forum/templates/rc/images/comite_niki.gifhttp://www.heroes-france.com/forum/templates/rc/images/comite_sylar.gifhttp://sd-1.archive-host.com/membres/up/104754353925646148/cssbc.gif
http://img397.imageshack.us/img397/3006/sanstitre0003.gifPhoto 21060
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur CSP Feminin
Rainette
des bois jolis et renarde robotisée
heroes

Inscrit le: 23 Mai 2007
Messages: 7919
Localisation: Avec un suprême sac de patates
Age: 12

Posté le: Mer 24 Déc 2008 11:25 Sujet: EB L'Extrabrainestre by Sylom
Répondre en citant

Sylom a écrit:

Chapitre 19 :
[masque]Tels des fugitifs recherchés pour avoir commis un meurtre grave, Kleith, EB et les Monkeys 4 fonçaient à toute vitesse sur leurs vélos et pour cause : ils étaient réellement poursuivis par la police ! Alors qu’EB avait le mal de mer (normal, il était sur le vélo de Kleith), santo demanda :
« Mais où on va ?
- Dans la forêt ! répondit moovienew, le 9th Wonders dans les mains. »
Mais ils n’eurent pas le temps de continuer leur discussion qu’une voiture de police apparut derrière eux.
« Suivez-moi ! fit Kleith »
Et il les mena derrière les maisons proches, endroit par lequel les voitures ne pouvaient passer. Mais ce stratagème ne fonctionna pas car une autre voiture les attendait à la sortie. Ils décidèrent de se séparer : Kleith d’un côté sur la route, les Monkeys 4 de l’autres sur les collines. EB étant la cible principale, Kleith fut le seul face à 5 voitures de police. Mais les intrépides Monkeys 4 n’avaient pas dit leur dernier mot. Mirai fit signe à Kleith de les rejoindre sur les collines, ce qu’il fit. Les voitures les suivaient encore depuis la route et le pauvre EB s’envolait de quelques centimètres à chaque pente.
L’une des voitures parvint toutefois à trouver un chemin normal sur les collines et se déplaçait pour couper le chemin des fugitifs. Le passager de la voiture sortit et monta le long d’une des collines…
Lorsque nos 5 héros sautèrent au dessus de lui. Au passage, boom fit tourner le cadre de son vélo pour l’envoyer à la tête du passager. Ils continuèrent en roulant sur la voiture, santo en profita pour cracher sur la vitre et les 5 compères filèrent à toute allure loin d’eux. Mais les forces de l’ordre étaient tenaces (et bien nombreux) et 3 voitures revinrent pour les prendre en chasse.
« Il faut qu’on se sépare ! lança moovienew, qui commençait à avoir un point de côté.
- D’accord, répondit Mirai. »
C’est alors que moovienew et boom partirent d’un côté alors que les autres continuèrent dans leur lancée. Alors que les policiers pensaient les avoir enfin coincer, Mirai, santo et Kleith descendirent pour rejoindre moovienew et boom, prenant ainsi un autre chemin où ils ne pouvaient être suivis.

Quelques instants plus tard, toujours sur leurs vélos, boom, moovienew et santo enlevèrent leurs déguisements, étant donné qu’ils avaient enfin semé leurs poursuivants.
« Dans les dents, bande de glands ! se réjouit moovienew »
Mais il avait parlé trop vite : les agents étaient revenus mais ce coup-ci, ils couraient à toute vitesse, étant à la même vitesse que nos 5 héros.
« On vous a jamais dit de ne pas prendre de produit dopant ? demanda santo »
Courageusement, moovienew tenta de les repousser avec sa tapette à mouche.
« Hey ! s’exclama Mirai. C’est celle de ma mère ! Tu sais qu’elle a failli me tuer pour ça ?
- Désolé, mais je l’aimais tellement que je l’ai gardée, répondit moovienew.
- Bah moi, fit boom, j’ai gardé la marque que tu m’as faite, mais je l’aimais pas pour autant ! »
Devant eux, on était en train de préparer un barrage de voitures pour les arrêter. Poussé par une forte dose d’adrénaline, Kleith se concentra et ferma les yeux pour que EB les fassent s’envoler. Sans succès et pour cause : EB avait encore envie de vomir. C’est alors qu’Ando sortit d’un buisson et se mit à courir à côté de Kleith.
« Secoue les joues ! fit Ando. Et ferme mieux les yeux. »
Kleith obéit alors, et EB reçu enfin le message (NB de X : je te dis pas l’état de sa wi-fi !)
C’est sous le regard ébahi des policiers qu’ils s’envolèrent tous les 5, juste devant le barrage. Les Monkeys 4 furent subjugués par la vue magnifique depuis le ciel.
« On est des flying man ! s’exclama santo
- Il n’y a qu’un seul flying man et c’est moi ! cria Nathan Petrelli, qui apparut à côté d’eux.
- Ok pardon… »
Curieux, santo voulut voir s’il continuerait à voler s’il s’arrêtait de pédaler. Il s’arrêta mais sentit qu’il perdait de plus en plus d’altitude. Il se dépêcha alors de repédaler alors qu’ils s’envolaient en direction de la forêt.
« Prévenez moi quand ça sera fini ! s’écria boom. »

Ils volèrent assez longtemps (jusqu’à juste avant le coucher du soleil) lorsque santo fit :
« Içi Air Comprimé. Les vents sont doux, aucun pigeon percuté et je n’ai plus de thé à la menthe. Je répète : je n’ai plus de thé à la menthe. »
Ils foncèrent à toute vitesse vers le fin fond de la forêt. Ils atterrirent à peu près correctement l’un à côté de l’autre, sauf peut-être moovienew qui manqua de peu de faire tomber tout le reste. Soudain, un bruit de moteur se fit entendre et X et sandrine arrivèrent à toute vitesse sur la moto volée. X conduisant comme un pied, il percuta moovienew, et ce fut un jeu de dominos qui s’enclencha, faisant tomber toute la clique.
« X ! s’écria Mirai. Apprends à conduire !
- Pas ma faute ! répondit-il. Allez, l’auteur, lance l’épilogue, qu’on en finisse ! »
Et c’est parti…


Sylom a écrit:

Epilogue :

Le vent sifflait légèrement et les feuilles d’arbres traînaient un peu partout dans cette partie de la forêt. Kleith en fit d’ailleurs l’expérience, lui qui faisait son chemin jusqu’à la machine d’EB. Alors qu’il essayait débarrasser les feuilles de la machine, une lumière l’illumina et Kleith leva les yeux. Il fut bientôt suivi par les Monkeys 4, X et sandrine, qui était ébloui par ce qu’il voyait. EB était le seul à sourire, c’était d’ailleurs étrange, et il était toujours avec un torse lumineux. Kleith vint à ses côtés pour voir le vaisseau-cervelle descendre tout doucement devant eux.
« Cerveau… fit EB (NB de X : pourquoi ne pas lui avoir fait lire un dico, ou regarder un discours de Ségolène Royal – pour qu’il puisse piger, vu qu’elle parle lentement - ? Il est chi*nt à répéter sans cesse cerveau !) (NB de l’auteur : c’est comme ça…) »
Plus le vaisseau descendait, plus le torse d’EB s’illuminait (NB de X : on pensera à lui pour la prochaine techno-parade !). Le vaisseau déploya ses pattes-fourchettes et les posa au sol, faisant ainsi se poser le vaisseau.
Rainette, Optilux et GipsyGirl arrivèrent à bord de la voiture de Rainette, avertis par GipsyGirl.
« Regarde, maman ! fit-elle. Ils sont là ! Devant le Brainterprise ! »
La voiture s’arrêta et la passerelle du vaisseau s’abaissa doucement. Tel Speedy Gonzales, GipsyGirl fonça vers EB, sa plante à la main.
« Je voulais juste être là pour te dire… au revoir, fit elle d’un air triste.
- Lui pas connaître "au revoir", fit calmement Mirai. »
Elle lui donna sa plante et, voyant qu’elle commençait à pleurer, leva un peu son index vers elle et fit :
« Fais pas l’c*n…
- Promis, répondit GipsyGirl (X vit qu’elle avait croisé les doigts) »
Elle s’avança un peu et lui fit un ptit bisou (NB de X : alors l’auteur, jaloux ?) (NB de l’auteur : ah que pas du tout ! … mais euhhh….) et recula pour rejoindre sa mère qui l’attendait à côté d’Optilux. Mirai lui tapota un peu la tête (pas trop fort, on sait jamais…) en souriant.
« Mer…ci… fit EB
- Mais de rien, répondit Mirai. »
Vint alors le tour de Kleith qui le regarda sans rien dire pendant un temps (c’est Kleith, faut pas oublier !) puis ouvrit la bouche et dit :
« Reste…
- C’est… mon… texte… »
Voyant que le mécheux versait des larmes, EB leva son index vers son visage… et commença à lui découper le front !
« Rappelle-toi, tu joues EB ! répéta Kleith. »
EB s’arrêta… puis découpa la mèche de Kleith. Hiro, Ando, Peter et MissingPieces arrivèrent à temps pour voir le massacre capillaire. Aussitôt, MissingPieces arracha la mèche de la tête de Peter pour que les 2 se ressemblent au niveau capillaire (NB de l’auteur : syndrome à la suite du Grinch de MissingPieces).
Puis EB et Kleith s’enlacèrent amicalement alors que Kleith avait la rage d’avoir perdu sa mèche porte-bohneur. Rainette s’agenouilla, déprimée à l’idée de devoir désinfecter les vêtements de son fils après ça.
Kleith se dégagea puis EB leva encore son index vers son visage.
« Non pas encore, j’ai plus de mèche ! »
Mais le doigt d’EB s’illumina et celui-ci dit alors :
« Je…suis…toujours…là…
- C’est ce qui m’inquiète, répondit Kleith. Au revoir.
- J’ai déjà dit, il connait pas, fit Mirai. »
EB monta finalement dans son vaisseau mais Harvuggles vint à toute vitesse d’on ne sait où pour dire au revoir à EB… qui encore une fois, l’envoya dans le décor. La passerelle remonta et le vaisseau commença à décoller. C’est à ce moment-là que MissingPieces vint vers son chéri personnel.
« ça va pas, mon lapin ? (NB de X : MON LAPIN !!! *rire bruyant*) (NB de l’auteur : oui enfin…) (NB de X : tu sais très bien qu’un lapin ça… euh enfin ça... ahem… grignote à fond !) (NB de l’auteur : oui on a compris ce que tu voulais dire)
- il m’a coupé la mèche…(elle se pencha pour ramasser la mèche)
- mais t’es vachement mieux sans, mon trésor (NB de X : *rire encore plus bruyant* )
- une minute…
- oui, quoi ?
- t’es pas censé être là normalement ?
- Euh j’en sais rien… »
Ils se retournèrent et virent l’auteur, mort de rire, avec son ordi. Enervés, ils se précipitèrent vers lui pour le tabasser.

Au loin, les Daft Punk, voyant que le vaisseau était assez haut dans le ciel, commencèrent leur concert avec un mix de "Human after all" et "Around the world". Tout autour, les scientifiques et agents dansaient alors que le fantôme d’Isaac servait les boissons.

Rainette en profita pour poser des questions à Optilux :
« Qu’est-ce que tu crois qu’il voulait ?
- Probablement trouver de nouveaux endroits pour proliférer, ou faire des élevages de cafards. Qui sait, peut-être était il la clé de l’existence de la vie, ou l’origine de l’univers, ou…
- Je perds mes dents ! l’interrompit l’auteur.
- Ahem, personne ne sait ce qu’il voulait ou aurait pu faire… »
Mais Peter Petrelli, bien décidé à nous les briser, tenta de s’envoler vers le vaisseau. Il fut rattraper par l’une des pattes puissantes d’Optilux qui l’envoya telle une fléchette sur une cible.
« Hey ! Ne fais pas de mal à mon père, s'écria Kleith.
- Non Kleith, répondit Optilux… je suis ton père. »

FIN


http://www.heroes-france.com/forum/templates/rc/images/comite_niki.gifhttp://www.heroes-france.com/forum/templates/rc/images/comite_sylar.gifhttp://sd-1.archive-host.com/membres/up/104754353925646148/cssbc.gif
http://img397.imageshack.us/img397/3006/sanstitre0003.gifPhoto 21060
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur CSP Feminin