Heroes
Les sondagesSondages Les BlogsBlogs Liste des HérosListe des Héros ConnexionConnexion Carte des membresCarte des membres S'enregistrerS'enregistrer
  Isaac Mendez 128 Messages  
 
Isaac Mendez

http://www.heroes-france.com/images/personnages/rubrique/isaac-mendez.jpg


Isaac Mendez est âgé de 28 ans. Installé à New York, il est à la fois un peintre visionnaire, un dessinateur de bandes-dessinées (il a créé le comic 9th Wonders) et accro aux drogues, notamment l’héroïne.

Ses peintures évoquent un esprit tourmenté jusqu’à ce qu’il se rende compte en lisant le journal que la photo illustrant un accident de bus est exactement la même représentation d’une de ses peintures effectuées quelques semaines plus tôt. Au détail près, voire aux numéros de la plaque d’immatriculation près, son tableau est l’exacte représentation de la photo…D’autres dessins et d’autres peintures s’en suivent, toutes de plus en plus terrifiantes et visionnaires.



Convaincu qu’il a un pouvoir lui permettant de peindre l’avenir et donc de prévoir ce qui se passera dans le futur, il essaye d’expliquer son don à sa petite amie, Simone. Elle ne le croit pas, et pense qu’il se devrait arrêter de se droguer une fois pour toute…

Capacité: Peint et dessine le futur.


Texte Copyright © Heroes-france.com



Fiche
Nom : Isaac Mendez
Interprète : Santiago Cabrera
Première apparition : Genesis
Âge : 28 ans
Profession : Dessinateur
Pouvoirs : Peut peindre le futur


Autres pages reliées au personnage :
- L'atelier de peinture d'Isaac Mendez
- 9th Wonders
- L’Immeuble Deveaux
- Le Corinthian Casino
- Primatech Paper Company
- Simone Deveaux
- Peter Petrelli
- Hiro Nakamura
- Mr Bennet
- Eden McCain

- Voir aussi : Les Dessins d’Isaac Mendez



Le personnage en détails (spoilers)
Ne pas lire si vous n’avez pas vu la saison 1


On fait la connaissance d’Isaac Mendez dans Genesis. Il est dans son loft, qui lui sert aussi d’atelier de peinture (voir L’atelier de peinture d’Isaac Mendez), et contemple certains des tableaux qu’il a peints. Il commence à les recouvrir de peinture noire.

Sa petite amie, Simone Deveaux, arrive à ce moment là. Elle a une galerie d’arts et y organise notamment des expositions des peintures d’Isaac dans sa galerie. C’est à une de ces occasions que, pour la première fois, Isaac prit conscience qu’il pouvait peindre le futur (Graphic Novel 8, La première fois d’Isaac).

Sur place, Simone prie Isaac d’arrêter de détruire ses peintures. Il va pour jeter un pot de peinture sur un autre tableau mais Simone se met devant pour l’en empêcher. Elle lui demande ce qui lui prend et il répond qu’il ne souvient pas d’avoir peint ces toiles. Il avoue qu’il a replongé et prend de l’héroïne depuis un mois. Simone lui dit qu’il doit retourner en cure de désintoxication et terminer cette fois-ci le programme complètement.

Mais Isaac affirme que ces tableaux qu’il a peints sont diaboliques. Il a dessiné des choses qui sont arrivées réellement. Il répond aussi qu’il a déjà essayé de décrocher deux fois mais sans y parvenir.


Photo 2354


Simone lui dit qu’elle l’aime et elle le supplie de le laisser l’aider car il ne peut pas y arriver seul. Elle s’approche de lui mais Isaac ne veut pas l’entraîner avec lui et il lui dit de partir avec brutalité. Comme Simone quitte le loft, il entend un flash d’informations à la TV qui relate un accident de train qui est survenu à Odessa, au Texas. Or, il a avait déjà peint cet événement avant qu’il arrive.

Simone appelle plus tard Peter Petrelli et lui dit qu’elle a besoin de son aide et qu’il doit venir avec elle chez son ami. Peter voudrait parler de ses doutes, de son destin, s’il en a un, à Simone mais celle-ci est préoccupée par le sort d’Isaac. Ils se rendent chez le peintre. Le loft est plongé dans l’obscurité. Isaac est allongé sur le sol et Peter constate qu’il a fait une overdose. Il dit à Simone d’appeler des secours. La jeune femme appelle en larmes le 911 et leur explique que son ami a fait une overdose. Il est conscient mais il ne va vraiment pas bien. Isaac murmure : « Nous devons empêcher ça » (Genesis).

Isaac se réveille le lendemain matin et Simone est toujours à ses côtés, prenant soin de lui. Il affirme à nouveau qu’il peut peindre le futur. Simone pense qu’il délire mais Isaac se lève en disant qu’il faut prévenir tout le monde, le FBI, la CIA, les services secrets,…Simone lui répond que personne ne va le croire et Isaac lui demande si elle va le lâcher aussi. La jeune femme pense qu’il a surtout un problème avec la drogue et qu’il a eut de la chance hier soir. Elle ajoute qu’elle est en train de perdre son père et elle n’a pas envie qu’il le suive dans la tombe. Elle lui dit : « Tu choisis. Ou c’est moi ou c’est la drogue » (Don't Look Back).


Photo 18975


Pendant ce temps, Hiro Nakamura s’est téléporté dans le futur à New York, cinq semaines plus tard, à la date du 8 novembre 2006. Il se rend dans l’atelier d’Isaac car il a découvert que celui-ci avait dessiné les aventures qui lui arrivent actuellement dans son comic 9th Wonders. Sur place, il constate que la porte est ouverte. Il pénètre dans le loft prudemment et découvre, horrifié, le cadavre du dessinateur, le crâne découpé et le cerveau absent. Il récupère le revolver, posé à côté, au moment où des policiers arrivent et lui ordonnent de lâcher l’arme qu’il a prise instinctivement. Il s’exécute, regarde à nouveau le cadavre derrière lui et s’évanouit. (Don't Look Back)

Dans le présent, Isaac retourne à son atelier pour trouver Simone en train de réunir certaines de ses peintures. Elle lui dit qu’il doit se remettre au travail et que sa BD est en retard. Elle ajoute qu’elle veut prendre les peintures pour les vendre dans sa galerie et qu’ils pourront utiliser cet argent pour payer une cure de désintoxication. Mais Isaac ne veut pas y retourner. Elle lui dit aussi qu’elle a trouvé toutes ses drogues et qu’elle a tout jeté, ce qui agace Isaac. Il lui demande comment il va faire maintenant pour peindre le futur. Simone réplique que personne ne peut le faire et que c’est un délire de drogué. Isaac rétorque que toutes ces peintures qu’il a dessinées se sont réalisées. Simone est sceptique et lui demande si ça englobe aussi le dessin de New York atomisé qu’il a peint sur le sol. Il lui dit qu’il ne sait pas quand et comment cela va arriver mais il sait qu’il doit l’empêcher.


Photo 18976


Il lui prend le visage dans les mains et lui dit qu’il ne veut pas qu’elle le quitte mais que si elle ne croit pas en lui, il vaut mieux qu’elle s’en aille. « Parfait, répond-t-elle. Puisque tu sais peindre le futur, tu n’as qu’à peindre une toile sans moi dedans. » Isaac la regarde sortir lentement de l’atelier.

À ce moment là, son téléphone sonne et il va répondre. Son interlocuteur est japonais et Isaac ne comprend pas. Il lui dit qu’il faut qu’il arrête de téléphoner chez lui et que c’est un faux numéro. Il raccroche et jette de dépit certains de ses matériels de peinture, sur le sol, agacé par le départ de Simone.

Dans la soirée, on voit Isaac regarder son carnet de croquis. Il s’arrête sur une page qui représente Simone et Peter s’embrassant sous la pluie (One Giant Leap).

Après avoir passé la nuit avec Peter, Simone rend ensuite visite à Isaac et lui dit qu’elle est venue chercher les toiles. Le peintre fait comme si de rien n’était et répond qu’elles sont près de la porte. Elle voulait aussi ses nouvelles œuvres mais devant son refus, elle lui demande si c’est parce qu’elles lui disent ce qui va arriver dans le futur.

Isaac lui dit qu’il pleuvait hier soir et lui demande à brûle-pourpoint ce qu’elle faisait sous la pluie. La jeune femme voit alors le dessin de Peter et elle s’embrassant sous la pluie, abrités par son parapluie rouge. Elle lui demande depuis quand il la suit et il répond qu’il a fait ce dessin il y a à peu près deux mois et il ajoute qu’il a peint Peter bien avant de l’avoir rencontré. Il veut savoir si elle l’aime et elle rétorque : « Je ne sais pas si j’aime cet homme et avec toi je ne sais plus où j’en suis. » Isaac lui dit qu’ils sont là tous les deux à s’interroger sur ce qu’ils éprouvent l’un pour l’autre alors que la ville va bientôt exploser sauf s’il l’en empêche. Simone lui demande s’il pense qu’en se droguant, il va sauver le monde puis elle s’en va. Isaac se dit à lui-même : « Oui, je vais devenir un héros »


Photo 18977


Après son départ, Isaac prend une toile et commence à peindre. Mais avant il s’injecte une dose d’héroïne. Il sombre dans une semi inconscience et se voit au sommet d’un mur regardant une jeune pom-pom girl fuir et hurler de terreur dans les gradins d’un stade. Il peint la scène dans un état second. Peter l’appelle à travers la porte. Il est en compagnie de Mohinder Suresh et il veut lui parler mais Isaac, plongé dans son travail, n’entend rien (Collision).

Peter repasse le lendemain soir voir Isaac. Celui-ci se remet difficilement de sa soirée. Il n’est pas très heureux non plus de voir le jeune homme et il lui demande de lui « foutre la paix ». Peter dit qu’il a besoin qu’il l’aide et Isaac rétorque que s’il a besoin d’aide, il n’a qu’à demander à Simone. « Tu me l’as volée, cela ne te suffit pas » laisse-t-il tomber.

Peter lui dit qu’il l’a peint en train de voler et c’est ce qui lui est arrivé et il croit qu’il peut peindre le futur. On lui a dit de venir le voir et qu’il détiendrait la réponse. Mais Isaac répond qu’il n’a aucune réponse. Peter lui dit qu’il est censé lui apprendre où il doit se rendre et le peintre rétorque qu’il n’a qu’à chercher tout seul. Peter commence à faire le tour des tableaux peints par Isaac. Il voit le dernier tableau qu’a réalisé Isaac et il dit : « C’est elle. La cheerleader ».


Photo 18978


Peter lui demande qui est cette fille et Isaac répond qu’il l’ignore et qu’il était « défoncé » quand il a dessiné tous ses tableaux. Il est amer et dit qu’il a continué à se droguer, qu’il a perdu Simone, tout ça pour trouver des réponses qu’il n’a pas. « J’ai foutu ma vie en l’air pour rien », finit-il par dire. Mais Peter réplique que ce n’est pas rien, qu’ils sont tous liés et que si la bombe explose, ils sont tous condamnés et si quelque chose doit les sauver, ce sont ses tableaux. Il lui demande donc de terminer son dessin avec la cheerleader pour savoir ce qui va lui arriver. Mais Isaac répond qu’il ne peut pas car il n’a plus de drogue et plus assez d’argent pour en acheter. Il demande à Peter s’il a de l’argent sur lui. Mais celui-ci a absorbé le pouvoir d’Isaac et il commence à voir le tableau se dessiner sous ses yeux. Il prend des pinceaux et sous le regard étonné d’Isaac, il commence à peindre.

Une fois qu’il a terminé, Isaac lui demande comment il a fait mais Peter répond qu’il ne le sait pas. « Il faut qu’on la sauve », dit le peintre en regardant la cheerleader. À ce moment là, le téléphone sonne et Isaac dit à Peter de ne pas répondre, que c’est un faux numéro, un Japonais qui n’arrête pas de lui laisser des messages. Peter se souvenant de sa rencontre avec le Hiro venu du futur (dans Collision), décide de décrocher. C’est bien Hiro, du présent, en compagnie de son ami Ando Masahashi, qui appelle depuis Las Vegas. Peter lui dit qu’il est Peter Petrelli et il a un message pour lui : « Sauve la cheerleader. Sauve le monde. » (Hiros).

Peter se tourne vers Isaac et lui dit qu’Hiro demande où se trouve la cheerleader mais le peintre ne le sait pas. Peter raccroche et met tous les tableaux à côté et dit qu’ils se suivent comme une BD. Il remarque qu’il y a un espace vide. Isaac lui apprend que la semaine dernière il en a peint un de cette dimension mais Simone l’a récupéré. Peter va au téléphone et Isaac, caustique, lui suggère : « Dis lui qu’un type du futur a besoin de cette toile. Tu verras, je suis, qu’elle appréciera. »

Le lendemain matin, Isaac dessine un nouveau tableau, celui-ci représente Niki Sanders. On frappe à sa porte, c’est Eden McCain. Elle lui dit qu’elle est une grande admiratrice de son travail et elle lui demande si elle peut entrer (Better Halves).

Isaac s’est rendu à Odessa, au Texas, et il est installé dans une chambre d’un établissement appartenant à la Compagnie, Primatech Paper Company. Il est réveillé par Eden McCain, qui lui passe un linge mouillé sur le front. Elle lui dit que ces deux derniers jours ont été difficiles mais qu’il s’en sort bien et que la drogue ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir pour lui. Elle commence à le raser. Isaac s’inquiète de savoir s’il va pouvoir dessiner sans drogue mais Eden le rassure en lui disant que celle-ci n’était en fait qu’un stimulant. Isaac trouve qu’elle a l’air bien sur d’elle et la jeune femme répond que c’est parce qu’elle a traversé la même épreuve que lui.


Photo 18979


Un peu plus tard, Eden revient le voir et lui dit qu’elle veut lui présenter la personne dont elle lui a parlée, Mr Bennet. Celui-ci dit bonjour à Isaac puis s’assoit et lui demande s’il a dessiné quelque chose mais le peintre répond que non. Bennet sait qu’il peut peindre le futur mais le jeune homme répond que c’est une malédiction. Son interlocuteur répond que c’est en fait une bénédiction et qu’il ne doit laisser personne le convaincre du contraire. Bennet lui dit qu’ils vont l’aider à comprendre tout ça mais il a besoin lui aussi qu’Isaac l’aide.

Ils discutent ensuite devant les tableaux qu’Isaac a amenés avec lui de New York. Bennet lui apprend que la cheerleader qu’il a dessinée à plusieurs reprises, est sa fille, Claire, et que l’homme qui la poursuit s’appelle Sylar et qu’il va la tuer lors du match de la fête de son lycée, demain soir. Isaac demande pourquoi et Bennet répond que c’est parce qu’elle est différente, comme le peintre, et que cela fait d’elle une cible. « Comme moi ? » répète Isaac. « Vous n’êtes pas le seul à avoir des dons particuliers, il y en a d’autres, et Sylar ne veut qu’une chose, les éliminer. Tous, sans exception ». Isaac ne comprend pas, puisqu’il connaît cet homme pourquoi il ne l’arrête pas mais Bennet répond que personne ne sait où il se trouve. C’est pour cette raison qu’il a besoin d’Isaac et il pourra l’arrêter s’il peint le tableau de l’endroit où il est. Mais Isaac n’arrive pas à se remettre à peindre car il est bloqué sans héroïne.


Photo 18980


Bennet sort alors un attirail pour la drogue avec les seringues et le pose devant Isaac. Il lui dit qu’ils vont l’aider à pouvoir peindre sans drogue mais qu’en ce moment, chaque seconde compte : « Je me bats pour sauver ma peau et vous me demandez de me suicider ? », fait Isaac en jetant les drogues par terre.

Bennet lui apprend que cela fait des années que sa Compagnie traque et surveille des gens comme Isaac. Mais parfois les gens se méprennent sur leurs intentions et il peut arriver que cela tourne mal. Il y a 14 ans, ils ont du constater la mort d’un cas difficile et une petite fille, un bébé, s’est retrouvée orpheline du jour au lendemain. Sa femme et lui avaient des difficultés à l’époque pour concevoir des enfants, et, là, c’était comme si Dieu était descendu et avait accompli un miracle. « Isaac, il s’agit de ma fille. C’est un père qui vous parle. Je vous en prie, aidez-moi », dit-il. Le peintre réfléchit et lui demande de le laisser faire une nouvelle tentative sans qu’il soit drogué.

Isaac essaye à nouveau mais il ne parvient pas à peindre. Eden vient le revoir avec une seringue d’héroïne comme Bennet le lui a ordonné. Isaac ne veut pas mais la jeune fille se penche vers lui et lui parle à l’oreille. Avec son pouvoir de persuasion, elle le convainc de s’injecter la drogue.

Peu après, Isaac, drogué et dans un état second, recommence à peindre pendant qu’Eden le regarde (Nothing To Hide).

Après avoir dessiné plusieurs tableaux, Isaac se couche, épuisé. Peu après, Bennet revient et trouve Eden épongeant le front d’Isaac endormi. Elle est en désaccord avec ce que Bennet l’a obligé à faire (Homecoming).

Le lendemain, Eden vient voir Isaac qui est en train de dessiner et elle remarque qu’il peut le faire sans avoir pris de drogue. Le jeune peintre répond que « le verrou sur la porte, ça aide. » Il n’a rien fait de prémonitoire mais il dit que cela lui fait du bien de dessiner pour dessiner. Il ajoute « Ce qu’il y a de super avec la BD, c’est qu’on peut travailler sans se prendre au sérieux ».

Elle lui apprend que Claire, la cheerleader, est vivante. Isaac dit que c’est Peter qui l’a sauvée et la jeune femme répond que c’est lui qui l’a fait avec ses prédictions. Elle ajoute que Sylar a été appréhendé. « Donc on peut changer le cours des choses, et même peut être empêcher l’explosion », dit Isaac content. Elle lui souhaite bonne chance et lui dit qu’elle va abandonner la Compagnie. Le peintre est étonné et lui remarque que cela sert à quoi de prédire l’avenir si personne n’est là pour le changer. Eden se penche vers lui et l’embrasse sur la joue. Elle lui remet en même temps dans la main un téléphone portable et lui dit qu’il n’a qu’à le changer.

Après qu’elle soit partie, il téléphone à Hiro et Ando qui sont aussi à Odessa, malheureux de ne pas voir pu empêcher le meurtre de la cheerleader (c’en fait, une camarade de classe de Claire qui a été tuée à sa place). Il lui dit qu’il faut qu’ils se rencontrent.

Les deux Japonais attendent Isaac au terminal des bus, puis le trio se restaure au Burnt Toast Diner, à Midland, également au Texas, et échange des informations. Isaac n’en croit pas ses yeux car Hiro lui a montré le prochain numéro de 9th Wonders, qu’il a ramené du futur et qui n’est pas encore paru.


Photo 18981


Isaac demande au jeune homme s’il a vu d’autres choses dans le futur et Hiro répond qu’il a vu la bombe qui a explosé. Il ajoute qu’il a vu aussi Isaac…il hésite quelques secondes puis lui apprend qu’il l’a vu mort, avec la tête découpée. Isaac répond que l’homme qui fait ça, qui découpe les têtes, a été arrêté et les deux japonais sont contents car Sylar venait aussi de tuer Charlie Andrews, l’amie de Hiro. Isaac se souvient qu’il a dessiné la jeune serveuse il y a deux jours et il n’était pas drogué. Il ajoute qu’il a aussi peint un homme en train d’exploser et Hiro lui demande : « Comment fait-on pour empêcher un homme d’exploser ? »

Plus tard, dans une chambre d’hôtel de la ville, Isaac essaye de peindre à nouveau sans prendre de l’héroïne. Il finit par terminer une toile, représentant Hiro, armé d’une épée, face à un énorme dinosaure. Hiro est intrigué et ennuyé de découvrir cette peinture. Il craint d’aller dans la préhistoire et de changer le futur. Puis il pense qu’il a vraiment besoin de trouver cette épée.


Photo 18982


Ils retournent à New York. Hiro et Ando se rendent au Musée d’Histoire naturelle pour trouver un sabre et Isaac chez lui. Il finit de prendre une douche lorsque Simone et Nathan Petrelli arrivent dans le loft. Nathan voulait voir les peintures prophétiques d’Isaac, secoué et confus en même temps par ce qui arrive à son frère Peter. Simone constate que les tableaux d’Isaac sont revenus et elle ne comprend pas car cela fait des semaines qu’il avait disparu. « Et j’ai réapparu », fait Isaac à brûle-pourpoint. Il lui dit qu’il vaut mieux qu’il attende que le choc soit passé avant de lui demander si elle est contente de le revoir. Il se penche et l’embrasse sur la joue. Nathan, un peu gêné, leur dit qu’il va voir les tableaux.

Isaac dit à Simone que cela fait quelques jours qu’il est revenu mais il ne savait pas trop quand il devait l’appeler. Il lui apprend qu’il a été dans une clinique et qu’il ne se souvient de rien mais quand il s’est réveillé, il était au Texas. Et il était clean. Il ajoute « Je n’ai plus besoin de me défoncer pour peindre mes toiles. » Il continue en disant « Si je suis encore en vie, c’est grâce à toi, Simone. Et je t’aime encore. »

Ils sont interrompus par Nathan qui regarde un tableau et lui dit que cet homme a l’air d’exploser comme une bombe. Il lui demande comment il peut le savoir et s’il avait parlé à Peter. Isaac répond qu’il a juste peint ce qu’il a vu. Nathan dit qu’avant de s’effondrer, son frère lui avait révélé que c’est lui qui provoquait cette explosion (dans Fallout). Confus, Nathan trouve que cela n’a aucun sens et que le monde ne fonctionne pas comme ça.


Photo 18951


Au même moment, Hiro Nakamura et Ando Masahashi entrent dans le loft. Le jeune japonais appelle Isaac et lui dit que le sabre qui était au Musée d’Histoire naturelle de New York était un faux et que l’original appartient à Mr Linderman. Hiro est content de revoir Nathan (voir Collision) et ils discutent ensemble pendant que Simone et Isaac poursuivent leur conversation de leur côté.

Après le départ de Nathan, qui est retourné à l’hôpital voir son frère, Simone discute avec Hiro et réalise qu’il est bien le même personnage qu’Isaac avait dessiné dans 9th Wonders. Elle est convaincue cette fois-ci du pouvoir d’Isaac. « Le monde est fou, j’arrête de lutter, dit-elle. Isaac sait peindre le futur. » Elle leur apprend que Linderman est l’un de ses bons clients, un grand collectionneur, et qu’il achète autant de peintures d’Isaac qu’il le peut. Pour les aider, elle remet la peinture de Hiro face au dinosaure au jeune japonais et lui dit qu’elle va prendre ses dispositions pour qu’il puisse rencontrer Linderman, et lui apporter cette toile, à Las Vegas (Godsend).


Photo 18988


Un autre jour, Simone revient voir Isaac. Le jeune homme vient ouvrir la porte de son loft et lui fait remarquer qu’elle aurait pu ouvrir avec ses clés. « Je vais te les rendre », répond Simone. Elles ne sont plus à moi. » Isaac reste sans rien dire et Simone entre dans l’atelier.

Elle lui dit qu’il n’arrête pas de peindre depuis son retour de la cure de désintoxication et elle lui demande si elle peut regarder ses toiles. Elle enlève le drap qui recouvre l’une d’elles mais il intervient et lui dit que celle-ci n’est pas finie. Elle représente une vue de New York détruite, depuis le sommet de l’Immeuble Deveaux. « On a de jolies souvenirs là haut, c’est comme ça que tu vois notre histoire? Comme une ville en ruines ? » fait-elle à Isaac.

Celui-ci ne répond pas mais lui demande pourquoi elle est venue le voir. Simone explique que Peter n’est toujours pas revenu (voir Godsend) et elle ne sait plus où chercher. « T’as fini par accepter que je pouvais peindre le futur et tu veux m’utiliser pour t’aider à retrouver ton petit copain ? » laisse tomber Isaac un peu mécontent. La jeune femme lui dit que c’est sa dernière chance. Isaac a déjà essayé de peindre Peter mais il n’obtient aucun résultat. Simone s’interroge sur le fait qu’il veuille retrouver lui aussi Peter. Isaac lui explique que c’est Peter qui va faire de New York un champ de ruines et il veut l’en empêcher. Il ajoute : « Je tiens beaucoup à toi, Simone. Encore plus que lorsque j’étais dépendant. Quand je te voyais que par intermittence. Tu vas peut être me détester mais aujourd’hui, je veux te protéger et je te demande de t’éloigner de Peter. » Simone se dirige vers la porte et lui demande de peindre ce tableau, Isaac lui répond qu’il va essayer. Au moment où elle va quitter le loft, Isaac lui demande de reprendre ses clés, ce qu’elle fait.

Après le départ de Simone, Isaac se remet à peindre. Il dessine notamment un taxi jaune.

La jeune femme revient plus tard dans la journée mais Isaac n’est pas dans son atelier. Elle voit une nouvelle peinture d’eux, au sommet de l’immeuble Deveaux, et elle va rejoindre Isaac, qui se trouve déjà sur la terrasse. Elle lui dit que cela fait longtemps qu’ils ne se sont pas retrouvés ici. Ils ont passé des heures dans ce lieu. Isaac pense que ce lieu est lié à tous les événements en cours mais il ne sait pas encore comment. Il espère que la peinture qu’elle a vue est un futur qui les met encore en scène ensemble. « Cette ville m’a recueilli. Toutes les choses importantes qui me sont arrivées et se sont passées ici. Le bon comme le mauvais. Toi. Et tout ça sera bientôt détruit parce que je ne vais pas réussir à l’en empêcher. »

Simone répond que l’espoir est là et que c’est lui. S’il a reçu ce pouvoir, c’est qu’il peut faire quelque chose. « Tu peux agir sur le futur, Isaac. Tu en es maître. Tu vas trouver. » Simone ajoute qu’elle croit en lui et lui prend les mains. Ils s’enlacent et partagent un moment de quiétude.


Photo 18983


Le soir, Isaac peint une nouvelle toile représentant Peter. Il appelle Bennet et lui dit qu’il l’a retrouvé. Bennet pense que c’est Sylar car celui-ci s’est échappé mais il espère le retrouver bientôt. Isaac dit qu’il n’a jamais perdu Peter en fait, mais c’est comme s’il était un fantôme ou qu’il était invisible. Il ne comprend pas mais Bennet réplique qu’il semble qu’une de leurs vieilles connaissances ne soit pas tout à fait morte (Distractions).

Bennet et Le Haitien se rendent à New York pour rencontrer Isaac dans son atelier. Isaac leur apprend que Peter sera bientôt responsable d’une catastrophe majeure. Il a essayé de le peindre mais, à chaque fois, il ne peignait que des espaces vides. Sur le dernier tableau, on ne voit que des traces de pas. Isaac demande à Bennet si cela veut dire qu’il est invisible. Celui-ci répond que Peter a absorbés les pouvoirs « d’une personne qui, normalement, ne devrait plus être de ce monde. » Bennet et Isaac constatent que la scène se passe au sommet de l’Immeuble Deveaux.

Bennet reprend et lui dit qu’il y a de grandes chances pour que Peter se présente chez Isaac avant qu’ils le retrouvent. Il sort un revolver de son pardessus et le tend à Isaac, surpris. Le peintre le prend et Bennet s’apprête à quitter le loft. Isaac demande ce qu’il doit faire avec ce revolver et Bennet répond : « Vous sauvez le monde. »


Photo 18984


Plus tard, Simone, toujours préoccupée, rend visite à Isaac. Celui-ci lui dit qu’il a peint beaucoup de tableaux mais que Peter n’est nulle part et qu’il a du quitter New York. Mais la jeune femme ne le croit pas et répond qu’il avait ce même regard hypocrite que quand il la « baratinait » sur la drogue. Isaac reconnaît qu’il a beaucoup de mal à la jeter dans les bras d’un autre homme, « parce que c’est un homme dangereux. » En parlant, il recouvre le revolver d’un linge pour qu’elle ne le voit pas.

Simone lui rend sa clé en disant qu’elle n’a aucune raison de la garder. Mais Isaac insiste en lui demandant de la conserver encore et qu’il fera tout pour continuer d’exister dans son regard. « Trouve Peter », lâche-t-elle froidement et elle quitte l’atelier.

Après son départ, il se remet à peindre. Quand il a finit, il découvre un portrait de Peter, l’air sombre. Comme il se retourne, il découvre celui-ci dans son loft. Peter lui demande pourquoi il a prévenu Bennet. Il lui demande s’ils lui ont offert de l’argent, de la drogue. « Que demande Judas aujourd’hui ? » laisse-t-il tomber. Isaac répond : « Je veux t’empêcher de nuire. C’est toi-même qui l’a avoué. » Peter se met en colère et lui apprend que quelqu’un l’aidait à se contrôler et qu’il a ruiné sa dernière chance. Il se jette sur Isaac et le bouscule, et remarque qu’il a 2 petites marques sur le cou, comme tous ceux que la Compagnie a approchés. Puis avec sa télékinésie, il projette le peintre à travers le loft. Il regarde le tableau d’Isaac et Simone enlacés au sommet de l’Immeuble Deveaux et lui demande si c’est ça qui l’a poussé à jouer les traîtres.

Isaac se redresse difficilement et lui dit qu’il a volé la femme de sa vie. Mais il ajoute qu’il ne l’a pas fait pour ça mais pour sauver New York. Tout en parlant, il prend le revolver que Bennet lui a donné. Il ajoute qu’il tire une seule balle et il devient un héros mais Peter se rend invisible. Il commence à jeter des pots et des tableaux sur le sol et Isaac essaye de le repérer. « Tu te montres ou tu te dégonfles ? » demande-t-il.

Il entend du bruit près de la porte d’entrée et fait feu à plusieurs reprises. Mais il s’agissait de Simone qui venait lui rapporter sa clé. Les balles touchent la jeune femme à la poitrine et Isaac laisse tomber son revolver au sol. Elle va pour s’effondrer sur le sol mais Peter redevient visible et la rattrape. Isaac hurle « Simone » et se précipite vers elle. Elle le regarde puis meurt. Sa main s’ouvre et la clé de l’appartement apparaît dans sa paume (Unexpected).


Photo 18985


« Je l’ai prise pour toi », murmure Isaac. Il dit à Peter qu’il doit sûrement pouvoir faire quelque chose mais celui-ci répond qu’elle est morte. Le jeune homme porte son corps jusqu’au lit et la dépose dessus. Isaac s’est relevé et accuse Peter : « C’est de ta faute », dit-il. C’est toi qui l’as tuée ». Il ouvre le feu sur Peter, qui devient à nouveau invisible et quitte le loft. Isaac se met à pleurer.

Peu après, suite à un appel anonyme de Nathan Petrelli (qui a été averti de la situation par Peter), des policiers se présentent au domicile d’Isaac pour enquêter sur la disparition d’une personne. Mais Simone apparaît à ce moment là, ce qui cause un choc à Isaac. Elle leur demande s’il y a un problème et le détective répond que non et il s’excuse pour le dérangement. Puis ils s’en vont.

Isaac la regarde, tout heureux, s’émerveillant qu’elle ne soit pas morte. Bennet arrive à ce moment là dans le loft. La jeune femme reprend son apparence, il s’agit en fait de Candice Wilmer, qui travaille avec la Compagnie et peut prendre l’apparence qu’elle souhaite. Bennet dit à Isaac que Simone est en voyage en Europe, un voyage sans fin, et que c’est la version officielle que les gens entendront. Une autre personne de leur équipe va aussi passer faire le ménage.

Candice se moque d’Isaac en reprenant l’apparence de Simone et Bennet lui intime l’ordre de s’arrêter. Isaac dit à Bennet qu’il veut partir avec eux car il ne sait plus quoi faire. Mais ce dernier lui dit qu’il sait quoi faire, qu’il faut qu’il continue à peindre. Puis il part avec Candice.

Après leur départ, Isaac cherche de partout son nécessaire pour la drogue. Puis, il recommence à peindre. Lorsqu’il reprend conscience, il découvre qu’il a peint sa propre mort (Parasite).


Photo 3602


Plus tard, il remet à un coursier les dernières planches du prochain numéro de 9th Wonders à paraître. Son éditeur en avait besoin en urgence. Le coursier lui dit qu’il a vraiment hâte de savoir ce qui arrive à Hiro. Isaac lui apprend que c’est le dernier numéro et le coursier lui en demande la raison. Le peintre préfère ne pas répondre. Il montre la première page du comic à paraître et qui s’intitule, Hiro dans le futur. L’homme lui demande où est-ce qu’il va chercher tout ça et Isaac répond qu’il a un don.


Photo 18986


Il prend son cahier de croquis et le donne au coursier qui reste stupéfait. « Prends en soin. Ça peut valoir cher un jour », fait Isaac, l’air un peu triste. Très heureux, le coursier s’en va et Isaac regarde les derniers tableaux qu’il a peints, ceux de sa propre mort.

Isaac peint un nouveau tableau, celui de Sylar debout à côté de son cadavre. Lorsqu’il a fini, il recule pour le regarder et le tueur, derrière lui, dit : « C’est donc vrai. Vous peignez des tableaux prémonitoires. Le professeur avait raison. C’est fantastique. » Isaac réplique : « Vous êtes en retard ». « Vous savez sans doute pourquoi je suis là », fait Sylar. Isaac s’avance vers lui, sans crainte en apparente et avec un petit sourire : « C’est vous qui me tuez », lâche-t-il. Sylar fait : « D’habitude, c’est là que les gens se mettent à crier. »

Mais Isaac n’est pas effrayé et il dit à Sylar:
- J’ai essayé de me battre contre l’avenir. J’ai renoncé, il est trop fort pour moi. Vous pouvez peut être faire mieux.
- Pourquoi moi ? Est-ce que vous croyez que je suis promis à un avenir exceptionnel ?
- Ils vous arrêtent… et vous mourrez, répond Isaac en s’approchant de lui.

Sylar lui demande si on peut voir tout ça dans un tableau et il veut qu’Isaac le lui montre. Le peintre regarde le revolver, posé sur une table, mais Sylar le lance au loin avec sa télékinésie. Puis il jette Isaac au le sol et l’immobilise en plantant, toujours grâce à sa télékinésie, des pinceaux dans ses bras, ce qui lui occasionne une vive douleur.

Il veut qu’Isaac lui montre le tableau mais celui-ci répond qu’il l’a déjà vendu. Sylar demande de le lui décrire en détails. Le peintre répond :

- J’en ai assez vu de l’avenir. Je vais vous laisser le vivre sans moi. J’ai foutu ma vie en l’air, j’ai tout détruit. J’ai gâché tout ce qui aurait pu être beau. J’aurais fait au moins un truc bien avant (Il hurle encore de douleur quand Sylar transperce chacune de ses jambes avec un pinceau. Il parvient cependant à ajouter). Vous n’arriverez pas à lutter contre l’avenir.
- Vous non plus d’ailleurs, réplique Sylar.
- C’est pas grave. Je sais enfin quel rôle je joue dans cette histoire. Mourir ici, avec vous. Mais après leur avoir montré comment vous tuer et comment empêcher l’explosion. Je vais enfin accomplir un acte héroïque, fait Isaac heureux.


Photo 3038


Puis Sylar commence à ouvrir le crâne du peintre. Isaac meurt comme il l’avait peint dans ses tableaux, un revolver posé près de lui (.07%)


Nathan@ Heroes-France
Personnage : Isaac Mendez
En discuter sur les Forums forum Messages: 128

Publicité

 
 
personnages principaux
Angela Petrelli Noah Bennet Claire Bennet Peter Petrelli Nathan Petrelli Sylar Tracy Strauss Mohinder Suresh Matt Parkman Ando Masahashi Hiro Nakamura
personnages secondaires
Secondaires saison 4Secondaires saison 3Secondaires saison 2Secondaires saison 1
Edgar Emma Gretchen Lydia Samuel
autres personnages
		Danko 		The Haitian 		Janice 		Kimiko Nakamura 		Bébé Matt Parkman Jr 		Robert Malden 		Sandra Bennet
Chiff & Xavier332 © Heroes-France.com