Heroes
Les sondagesSondages Les BlogsBlogs Liste des HérosListe des Héros ConnexionConnexion Carte des membresCarte des membres S'enregistrerS'enregistrer
  [S1] Episode 02 - Don't Look Back (Découvertes en série) 10 Messages  
 
Episode : 02. diffusé le 2 Oct 2006 à 21:00 sur NBC
Réalisateur: Allan Arkush
Scénariste: Tim Kring

Audience sur NBC : 12 600 000 téléspectateurs
Guest stars : Jim Devoti (Policier), Adair Tishler (Molly), Josh Clark (Sheriff), Carl Ciarfalio (Jumpsuit), Ian Quinn (Pompier), Dennis Chavis (Newsie), Karl T. Wright (Principal Marks), Tadao Tomomatsu (Détective Furakowa), Russell B. McKenzie (Policier tué), Brian Tarantina (Weasel), Stacy Haiduk (Agent féminin), Richard Steinmetz (Détective), Danielle Savre (Jackie), Matt Lanter (Brody), Cristine Rose (Angela Petrelli)


http://www.heroes-france.com/images/episodes/hf-102.jpg



Résumé :
Peter Petrelli se réveille à l’hôpital après avoir chuté du toit d’un immeuble, il pense que lui et son frère Nathan volaient ensemble lorsque celui ci a tenté de lui porter secours.
Niki Sanders est dotée d’une double personnalité, après être inconsciente elle se réveille avec deux cadavres dans son garage. L’agent de police Matt Parkman découvre qu’il peut lire dans les pensées et retrouve une petite fille cachée. Hiro se télé transporte à New-York où il découvre une bande dessinée qui raconte son histoire et cherche l’auteur qui n’est autre qu’Isaac Mendez. C’est la première fois qu’on commence à parler de SylarMohinder fait la connaissance d'Eden et cherche la vérité sur les travaux de son père…


Compte-rendu détaillé
Peter Petrelli se réveille dans une chambre d’hôpital juste après qu’il se soit jeté dans le vide pour prouver à son frère, Nathan, qu’il peut voler. Il a été très surpris de voir qu’il n’y arrivait pas et ne doit sa survie qu’au fait que son aîné vole vers lui et le saisisse… Sous la stupeur, Peter a mal agrippé son bras et a chuté. A l'hôpital, Nathan, face à l'amnésie sélective du patient, lui dit simplement qu’il a tenté de se suicider. Les souvenirs de Peter refont surface peu à peu, le poussant à affirmer à son frère qu’il l’a vu voler. Mais son aîné lui fait comprendre qu’il doit s'en tenir à la version selon laquelle il a seulement sauté, le reste étant pure folie.

A Odessa, au Texas, Claire Bennet a sauvé un homme prisonnier de l’incendie d’un train. Elle regarde l’article écrit sur le mystérieux sauveur et décide de parler à son père. Mais Mr Bennet lui annonce soudain qu’il est au courant de son désir de rencontrer ses vrais parents. La jeune fille lui exprime alors son désir de savoir ce qu’ils sont, comment ils sont, ce qu’ils sont capables de faire… comme passe-temps… mais en fait, elle se demande surtout s’ils ont des capacités particulières, tout comme elle. Mr Bennet lui demande de rester encore un moment la jeune fille qu’elle est et de ne pas se lancer dans des considérations d’adultes trop vite. Il lui dit aussi qu’il sait certaines choses. Claire, dubitative et un peu déçue, le quitte pour aller au lycée.

Mohinder Suresh rentre à l’appartement qu’il habite à New York et y découvre un homme. Il prend un objet lourd pour se protéger mais l’inconnu se révèle être un exterminateur de cafards. Mohinder a le pressentiment que l’homme n’est pas ce qu’il prétend et il n’a pas tort puisque ‘l’exterminateur’ tente de se jeter sur lui et le menace d'un pistolet avant de s’enfuir, Mohinder sur ses talons. Une bagarre s'ensuit alors dans la cage d’escaliers, stoppée par une jeune femme qui récupère l’arme à terre et la dirige vers l’inconnu qui projette Suresh sur elle avant de quitter le bâtiment. Lorsqu’elle entend le nom du jeune homme qui vient de se présenter, elle le reconnaît immédiatement comme le fils du Professeur.

Hiro Nakamura a tenté de changer le cours du temps mais il ne semble pas y avoir de résultat probant. Mais… tout à coup… il se retrouve en plein cœur de New York, à Times Square, et pousse un ‘Yattaaa ! !’ de plaisir. En se promenant dans les rues, il parle à toutes les personnes et s'arrête subitement, ébahi devant un kiosque à journaux. En effet, il vient d'apercevoir un magasine intitulé ‘9th Wonders’ le présentant en couverture dans sa position d’arrivée dans la ville. Il prend alors le feuillet et, en y jetant un coup d'oeil, paraît de plus en plus étonné. N’ayant pas de dollars, il donne quelques yens et se sauve en courant. Il se cache dans l’entrée d’un cinéma et feuillette le comic, découvrant qu’il raconte tout ce qui l’a poussé à venir à New York. En fin de volume, il trouve l’adresse de l’auteur, Isaac Mendez.

Dans son loft, le jeune peintre se remet de ses émotions, Simone Deveaux à ses côtés. Il lui explique alors la vision qu’il a eue de la bombe explosant sur la cité. Il veut prévenir tout le monde, le FBI, la Sécurité du Territoire… mais la jeune femme croit qu’il s’agit encore d’une crise issue de sa prise de drogue. Elle lui explique qu’elle est en train d’assister à la lente agonie de son père et ne peut supporter la même chose de sa part. Il doit alors faire un choix : elle ou la drogue et ses hallucinations.

Au Texas, Claire et Jackie Wilcox, une de ses camarades cheerleader, discutent avec la star locale du lycée, Brody, qui fait son possible pour séduire notre héroïne. A cet instant, Zach, le copain qui l’avait filmé, intervient pour lui parler immédiatement, alors que Jackie se moque de lui ouvertement. Mais Claire, très heureuse de l’intérêt que lui porte Brody, repousse Zach en lui disant qu’elle lui parlera plus tard. Le Chef d’établissement vient sur ces faits prévenir les deux jeunes filles que le shérif et les pompiers veulent les interroger.

Nous retrouvons Niki Sanders qui s’éveille de son évanouissement dû aux coups des hommes de main de Mr Linderman. Elle découvre alors son garage ravagé et les corps mutilés des deux hommes. La caméra tournant encore, elle s’en empare et aperçoit son reflet dans le miroir brisé, qui lui fait signe de se taire. Elle cadenasse donc le garage et va récupérer son fils qui l’attend depuis dès heures. Ne pouvant résister à l’envie de regarder la bande vidéo, Niki la lance et découvre qu’après avoir été frappée, seuls des cris d’horreur sont enregistrés, l’image étant totalement brouillée. Quelques instants plus tard, le téléphone sonne et l’on retrouve la jeune femme vêtue différemment, la caméra posée à ses côtés et sa voiture garée sur un parking d’aéroport… or, elle ne se rappelle de rien et son fils lui dit que quatre heures viennent de s'écouler. La jeune femme ne comprend plus rien. Elle récupère son fils et annonce à l’amie qui gardait Micah que les hommes qui la poursuivaient sont morts et qu’elle ignore comment cela s'est produit. Niki explique alors qu’elle voit quelqu’un dans le miroir, quelqu’un qui n’est pas elle. Son amie pense plutôt au père de l’enfant, DL, qui aurait agi pour les protéger, mais cette option n’est pas envisageable puisque le jeune homme est en fuite. La jeune mère sait que, lorsque Linderman apprendra pour ses hommes, son fils et elle seront en grand danger. Elle refuse de prévenir la police, décide d’effacer ses traces et de s’enfuir.

Mohinder désinstalle le système d’écoute téléphonique mise en place par l’inconnu alors que la jeune femme, Eden McCain s'inquiète de la situation. Mohinder est très surpris car, après la fouille de l’appartement de Madras, il est victime d’écoute dans celui-ci… La jeune femme paraît très secouée lorsqu’il lui annonce la mort du vieux Professeur dans son taxi. Son attitude prouve qu’elle connaissait bien Chandra Suresh. Elle raconte qu'elle lui faisait à dîner et qu’à force de manger ensemble, il lui avait parlé de ses théories et de sa carte. Mohinder est triste de n'avoir pas été aussi proche de son père qu'elle mais il est heureux que son père ait trouvé quelqu'un à qui parler. Eden explique alors qu’elle voulait lui offrir l'une des premières éditions du livre ‘l’origine des espèces’ de Darwin. Elle se prétend libraire et le cadeau envisagé touche profondément le jeune homme. Elle reconnaît aussi que Chandra pensait être suivi, mais qu’elle avait cru qu’il était ‘excentrique’. Mohinder lui demande alors de lui raconter tout ce qu'il lui avait dit.

Toutes les cheerleaders sont réunies car les pompiers cherchent à connaître l'identité du sauveur de l'homme du train qui tient à le remercier. L’uniforme du lycée a été aperçu, ne laissant aucun doute sur la provenance de cette personne. Claire est reconnue par l’un des pompiers, ce qui la met très mal à l’aise, mais Jackie Wilcox, avide de reconnaissance même imméritée, déclare qu'elle a sauvé cet homme. Elle invente alors une histoire et prétend qu’elle ne voulait pas trop attirer l’attention. Elle reçoit alors les remerciements des pompiers sous l’acclamation de ses copines. Claire, de son côté, va voir le shérif et lui demande des nouvelles du blessé. Il lui répond et semble avoir compris qui est la véritable héroïne dans cette histoire, mais n’en dit mot.

Bien qu’étant rassurée que Jackie ait détournée l’attention d’elle, Claire est en colère de voir toutes les attentions qu’on témoigne à présent à la jeune fille pour un acte qu’elle a revendiqué mais pas réalisé. Zach arrive enfin à parler à notre héroïne et lui annonce que la cassette qu’ils avaient faite tous les deux a disparu. A ce moment, Brody, en plein dans l’action de l’entraînement de football américain, bouscule violemment la jeune fille qui tombe, le cou brisé et la tête à l’envers, sous le regard hébété de Zach. Avant que quelqu’un s’en aperçoive, la jeune fille se remet de ses blessures et est l’objet de l’attention de tous sur le terrain… Elle dit alors à Zach qu’ils doivent retrouver la cassette et retourne auprès des cheerleaders.

Niki, de son côté, rentre chez elle et demande à son fils de faire ses valises pour partir en vacances. L’enfant demande alors des explications sur la situation mais n'en obtient pas. Il est très choqué lorsqu'il découvre que la maison a été fouillée mais accepte de faire confiance à sa mère. Pendant ce temps, la jeune femme ouvre la porte du garage et découvre la pièce totalement rangée, non dans l’état d’avant, mais dans celui d’un garage normal. Elle trouve aussi une clé et voit dans le miroir son reflet, lui montrant une voiture rouge garée de l’autre côté de la rue. Elle va donc la voir, la clé rentrant dans le contact, trouve un permis de conduire à son nom et une indication disant de regarder dans le coffre et de suivre la carte. Anxieuse, Niki ouvre le coffre et manque crier lorsqu’elle découvre les corps ensanglantés…

Peter schématise une scène représentant deux petits bonshommes dont l'un qui vole lorsque sa mère, Angela, vient lui rendre visite. Elle lui avoue alors que son père n’est pas mort d’une crise cardiaque mais qu’il s’est suicidé. Des troubles dépressifs graves avaient été diagnostiqués chez lui dès ses 23 ans mais le couple avait décidé de ne rien dire du fait du caractère héréditaire de ces troubles et de la fragilité de Peter. Angela se décide enfin à lui en parler car elle a peur qu’il finisse comme son père. Elle lui dit qu’il doit regarder sa vie en face et apporter les changements nécessaires sachant qu’elle sera toujours là pour l’aider. Elle lui avoue alors que de ses deux enfants, il est son préféré et qu’elle ne veut pas le perdre… tout ce qu’elle dit bouleverse et fait réfléchir Peter.

Hiro arrive chez Issac Mendez et découvre la porte ouverte. Il pénètre dans le loft et regarde les peintures, découvrant la suite de la BD le montrant dans l’appartement… il finit par tomber sur le cadavre du peintre, un pistolet à côté de lui, la tête tranchée en deux, le cerveau manquant… La police arrive à cet instant et ordonne à Hiro de lâcher l’arme qu’il a récupérée sans réfléchir. Il le fait immédiatement, lève les mains, jette à nouveau un œil sur le crâne excisé et s’évanouit sous le coup de l’émotion.

L’agent de police Matt Parkman fait la circulation devant une maison où un double meurtre vient d’avoir lieu. L’enfant de la famille a disparu. Matt est assez énervé du fait qu’il vient de rater à nouveau son concours pour devenir inspecteur. Tout d’un coup, il perçoit une voix fluette qui murmure ‘s’il vous plait, ne me faites pas de mal…’ Intrigué, il cherche tout autour de lui d’où peuvent bien provenir ces mots et finit par se laisser guider par ce flot de terreur.

Dans la maison, les agents du FBI essaient de comprendre ce qui a pu se passer et restent abasourdis devant la scène à laquelle ils assistent. La mère de famille est en effet empalée sur la rampe d’escalier avec des ustensiles de cuisine et le père est cryogénisé, le crâne coupé en deux, le cerveau manquant. L’agent Audrey Hanson est persuadée qu’il s’agit de l’œuvre de Sylar, un tueur en série qui sévit depuis plusieurs mois. Lorsque Parkman entre dans la maison et commence à fouiller partout, l’agent responsable de l’enquête, très intriguée par son attitude, lui demande de sortir, mais il lui fait signe de se taire afin de pouvoir se concentrer davantage. Il finit par trouver la fillette dans une cachette sous l’escalier. Grâce à sa douceur, il parvient à donner confiance à l’enfant qui le suit lorsqu’il lui promet que personne ne lui fera jamais de mal.

Mohinder montre la carte que son père à mise au point à Eden, lui expliquant qu’il pensait avoir trouvé un théorème permettant d'identifier les personnes ‘spéciales’. Le jeune professeur n’y a jamais cru, raison de leurs disputes incessantes et de leur éloignement. Le téléphone se met à sonner à cet instant, faisant penser à Eden d’écouter les éventuels messages. Pendant qu’ils sont délivrés, la jeune femme s’aperçoit que le lézard de Chandra, appelé aussi Mohinder, s’est enfui. A cet instant, un message se fait entendre venant de Nathan Petrelli qui se présente et incite à voter pour lui. A quatre pattes pour chercher le lézard, les deux jeunes gens se retrouvent nez à nez, ce qui provoque un petit flottement, mais ils reprennent bien vite leurs esprits lorsqu’une nouvelle voix se fait entendre… une voix qui se présente comme appartenant à … Sylar ! Chandra, qui avait oublié d’éteindre le répondeur se met à parler avec l’homme qui lui dit ne plus arriver à se contrôler et l'accuse d’être responsable de la situation. Il déclare aussi qu'il est trop tard pour lui demander d'arrêter à présent. Mais Suresh met fin à la discussion.

Mohinder se rappelle alors de la cassette qu’il avait trouvée à Madras et qui parlait de Sylar, le patient zéro. Un bruit inattendu les fait sursauter tous les deux, mais il ne s’agit que du lézard, qu’Eden récupère et ramène dans son vivarium. Là, elle découvre une clé USB, cachée dans le décor. Mohinder l’insère dans l’ordinateur et trouve le code permettant de découvrir qui sont les héros. Il décide alors de terminer le travail de son père.

Matt attend à l’extérieur de la maison après avoir trouvé la petite fille. L’agent responsable de l’enquête vient l’interroger et reste très surprise de ses explications surtout lorsque Parkman lui demande si elle n'a pas entendu l’enfant. Le policier n’est pas ravi de devoir rester parler avec le FBI car sa femme, Janice, et lui ont rendez-vous chez un conseiller conjugal pour résoudre leurs problèmes de couple. Lorsqu’il réalise qu’il a été le seul à entendre les murmures de l’enfant, Matt est profondément étonné et se sent particulièrement mal à l'aise lorsqu’il perçoit les pensées de l’agent qui le quitte en se disant qu’il ne sert à rien.

Il va pour partir, mais Audrey Hanson, continue la discussion. Cette jeune femme légèrement désabusée n’arrive pas à croire ce que l’officier raconte et va jusqu’à le soupçonner d’avoir fomenté tout cela pour passer pour un héros et réussir là où il a toujours échoué : devenir inspecteur. Matt, énervé, rétorque que le coupable, n’est autre que Sylar. En fait, il ne fait que répéter ce qu’il a entendu juste avant mais cette information met la puce à l’oreille d’Hanson, qui lui passe les menottes.

Niki conduit sur une route déserte, de nuit, suivant les indications de la carte qu’elle a trouvée dans son coffre. Elle s’arrête devant un panneau de route barrée et dans la lumière des phares, voit une pelle plantée dans le sol à quelques pas de là. Elle couvre alors Micah, qui s’est endormi durant le trajet, et commence à creuser dans un sol qui semble déjà avoir été remué. Elle finit par toucher quelque chose de dur… en déplaçant le sable, elle trouve un crâne…

Mr Bennet est en train de visionner quelque chose lorsque Claire rentre de l’école. Il lui annonce alors qu’il a pris contact avec l’agence d’adoption pour organiser une rencontre avec ses vrais parents. La jeune fille est impressionnée par cette décision mais son père reconnaît qu’elle avait l’air très mûre le matin même lorsqu’elle lui en avait fait la demande. Il avoue qu'il espère simplement que cette recherche sera longue afin qu’elle reste sa petite fille un peu plus longtemps car il n’a pas fini de la protéger du monde extérieur. Claire lui assure qu’il est son père et qu’elle restera sa petite fille aussi longtemps qu’elle le pourra mais qu’il ne peut pas la protéger pour toujours. Ils se disent à quel point ils s’aiment puis la jeune fille va se préparer pour dîner et Mr Bennet rallume son lecteur, révélant la cassette que Zach a filmé, montrant les 'essais' de Claire.

Après l’avoir cherché partout, Nathan, soulagé, découvre son frère sur le toit de l’immeuble. Peter lui demande alors s’il savait pour la dépression de leur père et pourquoi il ne le lui a pas dit. Nathan lui répond que tout le monde peut avoir ses secrets. Le cadet des Petrelli se lève alors et reste sur le bord du toit, ce qui pousse Nathan, inquiet, à lui demander de le rejoindre pour partir. Mais Peter veut des réponses. Aussi, menace-t-il Nathan de sauter à nouveau s’il ne lui révèle pas la vérité sur le fait qu’il a volé. Nathan finit par avouer qu’ils ont volé tous les deux. Nathan a volé pour le secourir, mais comme Peter était trop lourd, il l’a lâché et juste avant que son frère n’atteigne le sol, il s’est mis à voler à son tour. Peter s’énerve, pensant que son frère lui ment encore mais il réalise qu’il est en lévitation. Ils se prennent alors dans les bras l’un de l’autre, soulagé de savoir le danger éloigné pour l’un, heureux d’avoir ses réponses pour l’autre. Un gros plan sur le dessin des petits bonshommes que faisait Peter nous montre alors qu’ils se trouvent exactement dans la position où la scène s’est déroulée… se pourrait-il que Peter ait prévu la scène sans s’en apercevoir ?

Hiro, totalement perdu, est interrogé par la police dans le loft d’Isaac mais ne comprend rien de ce qui est dit. Lorsque le traducteur lui demande comment il est venu à New York, il répond qu’il s’est téléporté, comme dans Star Trek. C’est à cet instant qu’il fait le célèbre salut spokien. Il explique qu’il est là depuis la veille et propose qu’ils appellent Ando pour qu’il leur réponde puisque lui parle anglais. Au bout du fil, Ando est ravi d’entendre la voix de son ami qui est porté disparu depuis cinq semaines. Hiro ne comprend pas, sa montre indiquant le 2 octobre, mais le journal, annonçant une victoire écrasante de Nathan Petrelli aux élections, est daté du 8 novembre.

A cet instant, un bruit sourd se fait entendre. Tous se tournent vers la fenêtre et voient le souffle de la bombe, détruisant New York sur son passage. Hiro a juste le temps de se téléporter et se retrouve dans le métro japonais. Il sait alors ce qu’il lui reste à faire.



Dolphen©Heroes-France.com



Reproduction interdite
Episode : [S1] Episode 02 - Don't Look Back (Découvertes en série)
En discuter sur les Forums forum 10 Messages