Heroes
Les sondagesSondages Les BlogsBlogs Liste des HérosListe des Héros ConnexionConnexion Carte des membresCarte des membres S'enregistrerS'enregistrer
  [s1] Episode 21 - The Hard Part (L'enfant prodigue) 234 Messages  
 
The Hard Part : Épisode 21
Diffusion: 7 mai 2007

Réalisation: John Badham
Scénario: Joe Pokaski

Guest Stars: James Kyson Lee (Ando), Cristine Rose (Angela Petrelli), Rena Sofer (Heidi Petrelli), Zachary Quinto (Sylar), Matthew John Armstrong (Ted Sprague), Eric Roberts (Thompson), Ellen Greene (Virginia)


Photo 2465 Photo 2462 Photo 2463 Photo 2464
Photo 2471 Photo 2467 Photo 2468 Photo 2469 Photo 2470 Photo 2466


Distribution: Santiago Cabrera, Jack Coleman, Noah Gray-Cabey, Greg Grunberg, Hayden Panettiere, Sendhil Ramamurthy et Milo Ventimiglia
Mais aussi: Matthew John Armstrong, Justin Evans, Missy Peregrym, Cristine Rose, Rena Sofer ("24"), Adair Tishler, et Jackson Wurth guest-star.


Compte-rendu détaillé de l'épisode



Ando Masahashi et Hiro Nakamura sont revenus à notre époque après leur épopée cinq ans dans le futur (Five Years Gone). Hiro est très heureux car il sait qu’ils ont une chance de pouvoir changer les choses. Il explique alors qu’il a récupéré la BD d’Isaac Mendez mais qu’elle est inachevée car les bulles de dialogue n’ont pas été terminées. Afin d’avoir les réponses à leurs interrogations, Hiro décide d’aller chez Isaac. Mais avant, il se met à crier à New York de ne pas avoir peur, car ils la sauveront.

Peter, de son côté, ne cesse de dessiner la ville en feu avec des affiches ‘Votez Petrelli’ volant en plein milieu… Nathan Petrelli accueille alors Heidi, sa femme et leurs enfants, sous le regard triste de Claire Bennet qui doit continuer à se cacher, et celui réprobateur de Peter Petrelli.

Angela Petrelli prépare les bagages de Claire, bien décidée à la faire disparaître du devant de la scène jusqu’à la fin des élections. Peter vient alors les rejoindre et Mme Petrelli laisse les deux jeunes gens ensemble afin qu’ils se disent au revoir. Peter demande à sa nièce de rester en lui expliquant que c’est le destin qui les a réunis et qu’elle ne doit surtout pas partir. Claire explique alors qu’elle doit partir car son père adoptif s’est sacrifié pour qu’elle ait une vraie vie, pas un destin. Devant le refus de la jeune fille, Peter lui explique qu’elle doit sauver le monde, qu’il va exploser comme une bombe nucléaire dévastant tout sur son passage. Claire pense immédiatement à Ted Sprague, l’homme qui avait fait brûlé sa maison (Company Man).

Pendant ce temps, Ted Sprague, Matt Parkman et Mr Bennet sont à St Louis, dans le Missouri, et volent une voiture afin de continuer leur voyage en direction de New York. Pendant que Ted ‘prépare’ la voiture, Matt essaie d’appeler sa femme, mais Bennet raccroche le téléphone. Il lui explique que la Compagnie a un nouveau système de pistage qui ne dépend ni des isotopes ni des satellites. Il faut absolument qu’ils se rendent indétectables et ne se fassent pas remarquer.

Sylar, toujours dans l’appartement d’Isaac, peint un tableau représentant Ted et ses pouvoirs. Il pense que c’est cet homme qui doit exploser et qu’il doit lui prendre son pouvoir. Il regarde alors le cadavre du peintre et lui demande si c’était le futur qu’il avait prévu : que Sylar devienne l’homme qui devait exploser.

Mohinder Suresh, dans son appartement, s’apprête à partir lorsqu’il reçoit un coup de fil : de Sylar ! Celui-ci lui dit qu’il sent qu’il va faire quelque chose de très grave. Lorsque le Professeur lui dit qu’il l’a déjà fait, le psychopathe lui répond qu’il va tuer bien plus de personnes encore. Il lui explique qu’il avait compris depuis bien longtemps qu’il devait récupérer les dons des personnes qui, selon lui, ne les méritaient pas, que c’était la ‘sélection naturelle’. Mais là, il explique qu’il va s’agir d’une apocalypse, d’un massacre, de la ville entière soufflée en un instant. Et cela lui pose un cas de conscience car pourquoi faire ça puisque toutes ses personnes sont innocentes et ne peuvent rien lui apporter ? Mohinder essaie de le rassurer mais en même temps, il compose le ‘911’ sur son portable, chose que Sylar entend et raison pour laquelle il coupe la conversation.

Chez Niki Sanders, D.L. Hawkins explique à sa femme qu’une voiture du ‘Corinthian Casino’ est venue chercher Micah. Il se met en colère lorsqu’elle lui dit que Linderman a ‘emprunté’ leur fils pour une mission et ce, contre sa volonté. DL, furieux, décide d’aller récupérer son fils. Niki pousse Jessica à le suivre car elle est la seule à pouvoir les sauver tous les deux.

Micah, de son côté, joue aux jeux vidéo pendant que Candice Wilmer, sous l’apparence de Niki, téléphone à Linderman. La jeune femme est un peu ennuyée par le fait de ne jouer que les baby-sitters mais son supérieur la rassure. Candice dit alors à Micah qu’ils ont rendez-vous le lendemain avec Linderman, mais Micah veut rentrer chez eux car il n’aime pas cet homme, il lui trouve une odeur bizarre. Devant ce refus obstiné, Candice devient plus ferme et décide d’atténuer un peu la chose en prenant l’enfant dans ses bras. Néanmoins, Micah sent bien que la personne qui est en face de lui n’est pas la mère qu’il connaît.

A Kirby Plaza, Thompson retrouve Mohinder et lui demande s’il accepte son offre de travail pour la compagnie. Mais le Professeur renverse les rôles en lui disant que c’est lui qui va diriger les choses : il veut tout savoir pour s’en servir pour arrêter Sylar. Afin de s’assurer le soutien de Thompson, Mohinder lui rappelle que c’est son Organisation qui a visité l’appartement de Chandra Suresh, qui a installé Eden juste à côté pour qu’elle l’espionne, et que s’il désire la formule pour trouver les autres héros, il a besoin de lui. Thompson lui rappelle alors que sans le vouloir, Mohinder a aidé Sylar à prendre le pouvoir de certaines des personnes ‘spéciales’ et qu’il veut à présent se venger.

Thompson accompagne alors le Professeur dans un laboratoire en lui disant qu’il veut lui présenter une petite fille du nom de Molly Walker, qui est sur la liste des personnes ‘spéciales’. Sylar l’a trouvée grâce à Chandra Suresh et a massacré ses parents, mais elle a réussi à lui échapper. Thompson répète à nouveau que le rôle de l’Organisation est de détecter les héros, de les protéger… mais Mohinder n’écoute pas car il s’est rendu compte, d’après l’échantillon de sang présenté sur l’ordinateur, que la petite est malade. Thompson lui explique que le virus dont souffre Molly est très rare et qu’il détruit le système nerveux, l’empêchant d’utiliser ses pouvoirs. Il lui dit aussi qu’il y a eu déjà un cas, en Inde, en 1974, Shanti, la sœur de Mohinder, mais que celle-ci est décédée car le traitement préparé par son père est arrivé un mois trop tard. Afin de manipuler davantage le jeune homme, Thompson lui montre la petite fille, espérant toucher le cœur du Professeur. Lorsque Mohinder se révolte de cette attitude, Thompson lui explique que Molly est la seule qui puisse arrêter Sylar.

Dans le loft d’Isaac, Sylar passe un coup de téléphone à une personne qu’il n’a apparemment pas vue depuis très longtemps et lui demande si il peut venir la voir. Quelques minutes plus tard, Hiro et Ando arrivent devant l’appartement, bien décidé à demander des conseils à Isaac. Hiro, très enthousiaste, reprend courage en pensant qu’il lui reste deux jours pour agir et changer les choses. Même lorsqu’Ando lui parle de la vignette du comic montrant le jeune japonais transperçant le corps de Sylar, cela n’entame pas la bonne humeur de son ami qui lui lance que la voie du héros prend parfois de sombres détours avant de retrouver la lumière. Ils pénètrent alors dans l’appartement et découvrent le corps sans vie du peintre alors que dans la salle de bains, Sylar se prépare. Hiro est profondément bouleversé par cette vision car cela remet en doute le fait de pouvoir changer les choses. C’est à cet instant qu’il entend du bruit venant de la salle de bains. Les deux jeunes gens se cachent derrière un tableau juste avant que Sylar n’apparaisse, vêtu et coiffé comme Gabriel Gray, l’horloger.

Hiro montre alors la vignette du comic représentant Sylar à Ando qui ne peut s’empêcher de déglutir de peur… bruit que Sylar perçoit du fait de son ouïe extrêmement développée. En se concentrant, il parvient à distinguer deux battements de cœur précipités et se sert de ses sons pour se rapprocher de ses visiteurs inopportuns. Il va jusqu’à leur dire qu’il les entend, ce qui panique les intrus. Il leur demande alors de se montrer et, d’un mouvement de la main, fait voler de l’autre côté de la pièce le tableau qui leur servait de cachette… mais il ne trouve plus que du vide, ce qui le laisse perplexe.

Hiro et Ando réapparaissent dans une supérette, devant un vieux monsieur qui fait ses courses, ne semblant pas plus étonné que ça de les voir et qui déplace le sabre qu’Hiro porte en bandoulière pour pouvoir passer, le plus naturellement du monde. En sortant du magasin, les deux jeunes gens voient passer Sylar, ayant totalement repris son ancienne apparence et portant un paquet sous le bras. Ils décident de le suivre. Sylar se retourne de temps en temps, comme s’il sentait la présence de quelqu’un. Ando propose alors de suivre le psychopathe, mais Hiro hésite : en effet, le comic dit que le meurtre de Sylar ne doit pas avoir lieu avant les élections, soit deux jours plus tard. Mais Ando continue de l’inciter à agir dès à présent.

Au Corinthian Casino, DL et Niki traversent les murs pour arriver dans la galerie privée de Mr Linderman. DL est rapidement attiré par une toile peinte par Isaac montrant Micah dans une ville en feu, l’air terrorisé. Tous les deux tombent alors sur un panneau où se trouvent réunis leurs bulletins de classes, le carnet de santé de Niki, des photos de classe, des fichiers médicaux, des photos de la famille qu’ils ont créée… un résumé de toute leur vie. DL comprend alors que tout a été monté de toutes pièces. Personne n’ayant leurs pouvoirs, et ceux de Micah non plus, tout a été programmé par Linderman. Il les a manipulés pour qu’ils se rencontrent, qu’ils tombent amoureux et qu’ils aient Micah. En fouillant dans les papiers de Linderman, ils découvrent un calendrier indiquant qu’il est à New York pour les élections de Nathan Petrelli. Ils décident alors de partir à la recherche de Linderman pour trouver Micah.

Mohinder rend visite à Molly dans la petite chambre que l’OWI lui a préparée et s’apprête à lui faire une prise de sang. Pendant qu’il prépare le bras de l’enfant, Mohinder lui demande de l’aider à arrêter le meurtrier de sa famille, mais Molly lui dit qu’il est impossible d’arrêter le croque-mitaine, qui lit dans les pensées et mange les cerveaux. Elle ne pense pas avoir un grand pouvoir, elle lui dit tout simplement qu’on lui demande où sont les personnes et qu’elle les trouve ; elle n’a qu’à penser à eux pour savoir où ils sont et ce, partout dans le monde. Mohinder en reste totalement ébahi, mais l’enfant lui rappelle que ça ne marche plus à présent qu’elle est malade. Il lui dit alors qu’elle a vraiment un pouvoir très spécial et que si grâce à elle, ils arrivent à arrêter le croque-mitaine, il ne reviendra plus jamais. Sur quoi, Molly affirme qu’il est différent des autres docteurs car ils font mieux les prises de sang que lui, ce qui les fait sourire tous les deux.

Chez les Petrelli, Claire vient d’expliquer à son père que Ted Sprague avait fait explosé sa maison. Peter voit là un espoir car il n’est peut-être pas la bombe et qu’il lui sera peut-être possible d’éviter la catastrophe. Mais Nathan reste sceptique à cause du rêve qu’a fait Peter, ce à quoi son frère lui répond qu’il avait aussi rêvé qu’il volait alors que c’est la capacité de Nathan. Claire est toute étonnée de savoir que son père a un pouvoir, mais cela lui fait très plaisir. Peter conseille à son frère d’appeler le FBI pour arrêter Ted mais Nathan reste très dubitatif du fait de sa conversation avec Linderman. Il promet néanmoins de se renseigner et dit à Claire, juste avant qu’elle ne quitte la pièce qu’elle est très courageuse et que c’est une qualité qu’il admire beaucoup. A peine Peter et Claire partis, Nathan téléphone à Linderman pour lui dire qu’ils ont un problème.

Sylar arrive devant la porte d’un appartement. Une femme d’âge mûr ouvre et le prend dans ses bras en remerciant le Ciel de lui avoir ramener son Gabriel, ce à quoi Sylar répond en l’appelant ‘Maman’, au grand étonnement d’Hiro et Ando qui le surveillent toujours. La maison semble agréable, bien que Mme Gray paraît mal à l’aise de recevoir son fils sans prévenir, sentiment sûrement du au fait qu’elle ne veut surtout pas le décevoir. Gabriel lui offre alors le paquet qu’il avait sous le bras : une ‘boule à neige’ représentant l’État du Texas, qui complète la collection de tous les États que fait sa mère. Mme Gray est totalement conquise par son cadeau, mais répond un peu légèrement à Gabriel, lui disant qu’elle aurait du la jeter depuis des années, lorsqu’il signale que l’horloge murale est cassée. Le jeune homme paraît décontenancé, rappelant que c’était celle de son père. Du coup, il sort tous ses ustensiles et commence à réparer l’horloge. Mme Gray s’approche de son fils, lui caresse les cheveux, lui disant à quel point elle est fière de lui, particulièrement du fait qu’il parcourt le monde alors qu’elle ne peut qu’en rêver en regardant ses boules à neige. Gabriel, profondément bouleversé par la vision qu’il a eu dans le loft d’Isaac, lui dit qu’il envisage de ne plus voyager et de rester où il est, ce qui étonne et révolte sa mère qui estime qu’il mérite mieux que de vivre dans le Queens. Gabriel, tout en travaillant sur l’horloge, murmure que s’il reste ici, il pourra peut-être arrêter tout ce qu’il fait… et qu’il n’aura pas à réaliser ce qu’il a vu…

Désarçonnée par sa réaction, sa mère décide de lui faire un sandwich malgré le refus qu’il lui oppose. Tout en le préparant, elle lui dit que s’il veut rester, il devrait appeler, Mr Bilger, de Smith & Barney qui l’avait trouvé si doué et spécial, afin qu’il l’aide à trouver un travail. Cette pensée met Gabriel en colère car il a déjà un travail puisqu’il répare les montres. Seulement, sa mère ne l’entend pas ainsi : pour son fils, elle rêve de la Finance, elle veut qu’il réussisse car elle sent qu’il est capable de faire de grandes choses… néanmoins, elle ne se rend pas compte qu’en le poussant ainsi, elle fait remonter ses instincts de prédateur alors qu’il voudrait s’en débarrasser. Le jeune homme lui prouve alors qu’elle ne l’écoute pas puisqu’elle lui prépare un sandwich au thon alors qu’il l’avait refusé. Blessée, sa mère range les aliments et paraît totalement effrayée lorsqu’il la rejoint et la saisit par les bras pour la calmer. Il voudrait qu’elle l’accepte comme il l’est, mais elle en veut plus, toujours plus, lui disant qu’il pourrait être président s’il le désirait.

Au siège de campagne de Nathan Petrelli, Claire et Peter viennent rejoindre Nathan pour avoir des nouvelles au sujet de Ted et savoir s’il a prévenu la Police pour évacuer la ville. Arrivant près du bureau de Nathan, Claire arrête Peter dans son élan car elle a reconnu Thompson, l’homme qui la poursuit et qui l’a obligée à quitter sa famille d’adoption, l’homme à cause de qui son père, Mr Bennet, a pris une balle pour qu’elle puisse se sauver.

Nathan explique à Thompson que Linderman ne maîtrise pas la situation car tous les experts donnent le candidat perdant. Il lui annonce aussi que Peter lui a parlé de Ted. Nathan est très nerveux et ne sait que faire concernant la future explosion de New York, d’autant qu’il ne comprend pas pourquoi il doit faire un tel sacrifice.

Claire accuse Peter d’avoir peur et de ne pas vouloir agir de ce fait-là. Ce à quoi son oncle reconnaît qu’il est terrifié à l’idée de devoir arrêter un homme explosif alors qu’il n’est même pas sûr de pouvoir maîtriser ce pouvoir. Mais il refuse de fuir car s’ils s’en vont, qui sauvera tous les autres ? Peter rassure sa nièce autant qu’il peut en lui disant qu’elle n’est pas seule. Mais Claire décide de s’enfuir.

Micah de son côté, est toujours enfermé avec Candice, qui se fait passer pour sa mère. Au moment où elle va prendre une douche, Micah lui demande pardon pour son attitude rebelle puis, après qu’elle soit partie, il lève le son de la télévision, désactive le code de sécurité et tente de s’enfuir. Il se met à courir dans les couloirs, mais où qu’il se rende, il revient toujours dans la même pièce. Et là, il découvre Candice qui se montre sous son apparence réelle pour la première fois. Elle dit alors qu’elle peut lui faire voir tout ce qu’elle veut et que s’il refuse d’obéir à Mr Linderman, elle lui montrera des choses qui le traumatiseront à vie. Face à cette menace, Micah préfère rester tranquille.

Ando et Hiro font le tour de l’immeuble pour surveiller Sylar de plus près. Gabriel demande à sa mère ce qu’elle dirait s’il lui annonçait qu’il était spécial mais qu’il doive tuer plein de personnes pour y parvenir. Mme Gray lui répond qu’il ne pourrait jamais faire de mal à personne, mais il continue en lui disant qu’il peut faire des choses qu’elle ne pourrait même pas imaginer. Il prend alors la douchette de la cuisine et ouvre le robinet, met alors sa main devant et l’eau se transforme en neige qui tombe dans toute la pièce, sous le regard émerveillé de sa mère, cela simplement car sa mère adore les boules à neige. Mais en voyant l’air étrange de son fils quand il utilise ses pouvoirs, elle commence à prendre peur, d’autant qu’il commence à faire voler les boules à neige tout autour d’elle… Malheureusement, il ne contrôle complètement la direction des boules et l’une d’elle blesse sa mère qui va s’enfermer dans sa chambre, terrifiée.

Mohinder continue à faire des recherches afin de découvrir l’antidote à la maladie de Molly mais il cède à la colère face à son impuissance. Attirée par le fracas de tout ce que le Professeur a jeté par terre, la petite fille arrive en courant dans le laboratoire. Très calme, elle le rassure en lui disant qu’elle a compris qu’il ne peut pas l’aider. Il essaie de lui expliquer qu’il est à la recherche de l’anticorps mais qu’il se cache ; Molly fait une comparaison avec le croque-mitaine. La petite trouve alors une photo représentant Shanti, la sœur de Mohinder, Chandra, son père et sa mère, enceinte, photo qu’il n’avait jamais vue. Molly lui demande si elle va mourir, mais Mohinder lui explique que si Chandra n’a pas eu le temps de sauver sa fille, lui fera son possible pour la sauver. La petite donne alors un petit bout de papier sur lequel est dessinée une étoile au Professeur, pour que cela le protège du croque-mitaine, puis lui fait un gros câlin avant de retourner dans sa chambre. Mohinder regarde à nouveau la photo, les cellules sanguines de l’enfant et réfléchit de plus belle.

Chez les Gray, Gabriel supplie toujours sa mère d’ouvrir la porte et de lui parler. Hiro est profondément bouleversé par la tristesse de Gabriel, la moindre trace de Sylar semblant avoir disparue à cet instant. Ando lui dit alors qu’il doit profiter de cette affliction pour mettre à mort le tueur, mais Hiro refuse, ne pouvant pas tuer quelqu’un qui demande pardon, ce qui irait contre le code du samouraï. Il pense que tout le monde mérite une seconde chance et ne veut pas tuer. Mais Ando s’énerve disant que le futur Hiro n’aurait pas hésité, ce qui pousse son ami à répondre qu’il refuse de devenir comme lui.
Gabriel dit à sa mère qu’il peut voir le futur, qu’il va tuer beaucoup de gens et qu’il ne comprend pas pourquoi il doit faire ça alors qu’Hiro dit que son double a tué tellement de monde qu’il ne ressent plus rien. Gabriel, en pleurs, implore sa mère de sortir pendant qu’Ando apprend à son ami que, dans le futur, lui va mourir par la faute de Sylar. Il confirme ses paroles en montrant la vignette du comic où il apparaît au sol.

Soudainement, Mme Gray ouvre la porte de sa chambre et dit à son fils qu’elle s’en va et qu’elle veut qu’il soit parti à son retour. Elle ajoute que son fils a disparu et qu’il est damné. Gabriel essaie de la calmer mais elle n’arrête pas de demander qu’on lui rende son fils. Terrifiée, elle prend une paire de ciseaux pour se protéger mais lors du corps à corps qui s’ensuit, Mme Gray s’empale dessus. Elle commence à tomber en avant lorsqu’elle reste totalement immobile comme tout ce qui est dans la pièce car Hiro a figé le temps. Il sort son épée, s’approche de Sylar, lui dit qu’il est désolé et lui fait le salut protocolaire… il pose la lame sur le cou de Sylar qui revient à la conscience du fait de l’hésitation d’Hiro, provoquant une perte de sa concentration. Le corps de la maman tombe à terre et Sylar tourne les yeux vers le jeune japonais, arrête la lame et dit qu’il reconnaît le battement de cœur d’Hiro. Lorsque le jeune japonais lui dit qu’il doit l’arrêter, Sylar lui crie de le tuer mais en même temps, il gèle la lame et traite le jeune homme de lâche, annonçant qu’à présent, il va le tuer. Hiro ne doit sa survie qu’à Ando qui se précipite dans la pièce… dans l’instant, Hiro touche son ami et ils disparaissent tous les deux, laissant Gabriel, seul, effondré, avec le cadavre de sa mère.

Mohinder rejoint Molly dans sa chambre avec un grand sourire, expliquant à Molly qu’il a trouvé le remède à la maladie grâce aux anticorps que renferme son sang. Il lui explique alors que ses parents ont espéré sauver Shanti en utilisant le sang du bébé à naître, mais que la petite fille est décédée trop tôt. Mais il peut sauver Molly, obtenant un sourire de reconnaissance de l’enfant.

Hiro et Ando réapparaissent dans le loft d’Isaac. Ando lui demande s’il a réussi à tuer Sylar, mais Hiro lui dit que non seulement il n’a pas pu, mais que son katana est cassé en deux.

Chez les Petrelli, Peter fouille les tiroirs à la recherche d’un pistolet qu’il met dans la main de Claire, juste au moment où elle va partir, en lui disant qu’elle doit rester car elle est la seule qui puisse sauver le monde. Peter lui explique alors que s’il échoue à arrêter Ted et à maîtriser son pouvoir, elle est la seule qui pourra l’arrêter, en visant la nuque, là où elle avait retiré le bout de verre. Mais Claire refuse d’être responsable de la mort de son oncle et lui demande comment il peut être aussi sûr qu’il va exploser. Peter lui montre alors les dessins obsédants de la ville en feu qu’il faits. Claire reconnaît alors Ted sur un dessin. Ils savent alors que Sprague est à New York, puisqu’il l’a dessiné devant le Kirby Plaza. Finalement, la jeune fille prend l’arme en main.

Au siège de sa campagne, Nathan reçoit sa mère qui vient lui faire la morale car Linderman l’a appelée lui révélant l’hésitation du jeune homme à poursuivre le plan. Angela Petrelli apprend alors à son fils que les plans ne sont pas que ceux de Linderman et que beaucoup se sont investis pour qu’ils se réalisent, y compris elle. Elle lui dit qu’elle sait de quoi il est capable et lorsque Nathan annonce qu’il ne peut tolérer un génocide, elle lui rappelle que les hommes importants prennent des décisions importantes. Elle se sert de l’exemple de Truman et des deux bombes H lâchées sur le Japon pour terminer la Deuxième Guerre Mondiale. Mais Nathan lui rétorque qu’il s’agissait d’une période de guerre. Angela lui dit qu’il n’a pas la foi en l’idée de la destinée, car pour elle, cet acte innommable ne doit être perpétré que pour changer le cours de l’histoire. Suite à l’action de Nathan, elle est persuadée que les gens le remercieront d’avoir été présent et que grâce à sa force, sa conviction et sa foi, il pourrait devenir président. Elle le manipule, lui faisant perdre ses repères… Nathan ne sait plus quoi faire mais de par son attitude fait comprendre à sa mère qu’il accepte, raison pour laquelle elle dit combien elle est fière de lui.

Dans l’appartement de Mme Gray, alors que le corps est toujours à terre, Sylar peint sur le sol, avec le sang de sa mère. Il dessine la bombe et dit à sa mère qu’elle avait raison, qu’il peut être tout ce qu’il veut, même un président.

A Kirby Plaza, Claire est bouleversée à la vue de toutes ces personnes qui vivent entourés de ceux qu’ils aiment, sans la moindre contrainte. Elle finit par confier sa peine et sa douleur à Peter en lui disant à quel point elle souhaiterait être normale. Elle lui avoue alors que depuis qu’elle l’a rencontré, elle a l’impression de faire partie de quelque chose, qu’elle a trouvé sa place, ce à quoi Peter répond qu’il ressent pareil alors qu’il essuie les larmes sur les joues de sa nièce. C’est à cet instant que Claire voit s’approcher Ted, Matt Parkman et… son père… ! alors, n’écoutant que son cœur, elle se jette dans ses bras. Matt et Peter se reconnaissent mais à peine Ted s’est-il approché de Peter que les mains du jeune homme commencent à dégager de la chaleur et à devenir incandescentes. Bennet comprend immédiatement ce qui se passe, le jeune homme est en train d’absorber le pouvoir de Ted. Terrorisé, Peter essaie de reprendre le contrôle…

Auteur : Dolphen © Heroes-France.com
Reproduction interdite
Episode : [s1] Episode 21 - The Hard Part (L'enfant prodigue)
En discuter sur les Forums forum 234 Messages