-Neverland-

Chapitre I

Dim 07 Oct 2007 11:06

Ecrire une réponse

La fourgonnette mettait un temps fou à arriver. La jeune fille , enfonçant encore plus sa casquette sur son crâne commençait à perdre patience. Ses mains tremblaient et elle transpirait en dessous de son tee-shirt « Ramones » , des sueurs froides qui lui glissaient dans le dos et qui glaçait son échine. Elle jetait des coups d’œil inquiets autour d’elle , dans la pénombre elle ne discernait aucuns visages , mais grâce à la blafarde lumière du lampadaire elle voyait nettement les silhouettes. Elle imaginait les traits serrés , les mains crispées et les dents qui crissaient. De là , elle voyait une femme enceinte et une douzaine d’hommes. Toute les deux étaient les seules représentantes féminines. Cela l’inquiétait encore plus. Elle mit ses mains dans les poches de son jean délavé et se mit à caresser , tremblotante , le cache de sa bombonne de solution poivrée. Ce n’était évidemment qu’une maigre arme , mais Hope se savait endurante , aussi elle pourrait courir vite et longtemps après s’être défendue. Mais elle espérait ne pas en venir à de telles extrémités. Elle priait intérieurement et de plus , tout le monde ici n’avait que la même idée en tête. Et si les flics débarquaient … Non , il ne valait mieux pas y penser.
<-Gamine !>
Comment ?
Hope relevait la tête , semblant comprendre que c’était elle qu’on appelait. Ne voyant pas tout de suite à qui elle devait avoir à faire elle tournait la tête en tout sens. L’homme qui l’avait appeler ne pu que sourire devant tant d’affolement.
<-Ne t’inquiète pas gamine , j’te veux aucuns mal !>
C’est ce qu’ils disent tous …
La jeune femme resserrait ses doigts fins et moites sur la bombonne , prête à s’en servir. L’homme qui lui parlait devait avoir la trentaine bien sonnée, elle discernait , comme pour ses autres compagnons d’infortune , à peine son visage. Elle sentit néanmoins qu’il ne fallait pas trop le chercher. Peut être était-ce à cause de cette assurance qui émanait de lui , ou aussi qu’il semblait être tailler dans un roc. Grand et bien bâti de là où elle se trouvait. Peut être même serait-il beau ?
<-Qu’est-ce que tu fais là petite fille ?>
Hope se savait petite et chétive. Peut être ressemblait-elle d’avantage à une adolescente qu’à une jeune femme , mais l’appellation « petite fille » eut un certain mal à se faire avaler. Considérant , de prime abord , l’homme comme une menace , elle le jaugea du regard comme elle put avant de répondre avec une fausse assurance –trahie par sa voix enrouée de personne terrorisée- , et un mauvais accent espagnol :
<-Ca ne vous regarde pas.>
Elle entendait son cœur qui battait la chamade , elle sentait son pouls s’emballer. L’homme étouffa un rire et s’exclamait , à l’encontre de la femme enceinte :
<-Chérie !>
Celle-ci appliqua comme un chien au trot et vint se poster aux côtés de l’homme. Hope commençait à se demander à quoi tout cela pouvait bien rimer. Mais bon , peut être qu’après tout il souhaitait simplement tuer le temps. Et son allure d’européenne avait de quoi inquiéter.
Dans le noir , on peut me voir ?
C’est alors qu’un bruit de moteur retentis au loin. Il était toussotant , mais rassurant. Il s’agissait sûrement de la camionnette. L’homme dit alors :
<-T’inquiète gamine je te veux aucuns mal , je te l’ai dit ! Mais tu es jeune pour aller en Amérique !>
Je t’ai déjà dit que ça te regardait pas espèce de satyre …
Hope entreprit de reculer de quelque pas , et d’enfoncer à nouveau sa casquette. La discussion prendrait ainsi fin. La fourgonnette arrivât dans un fracas de métal épouvantable. Si bien que la jeune femme se demandait si elle n’irait pas plus vite à pieds. Mais cela était impensable. Il lui fallait prendre cette « chose » avant de pouvoir traverser le Rio Grande.
Le passeur sortit du tas de ferraille , et tous les immigrants en devenir s’agitèrent. Comme prévu celui-ci agita sa bourse et tous durent payer cher , cette entrée au paradis …
Hope , elle , savait qu’il s’agissait d’un enfer dans lequel elle pénétrait. Mais elle se tu , par respect pour leur rêves , par espoir qu’ils s’en sortent tous. La seule chose qu’elle voulait à présent c’était se faire oublier. Et quand elle montait sur la dernière place , quand le véhicule démarrait en toussant comme jamais , qu’elle abandonnait à nouveau tout derrière elle , elle se dit qu’elle n’était déjà plus grand chose.
Le lendemain , vers les cinq heures , la fourgonnette se fit attaquer , piller … Hope se servit de sa bombe à deux reprises pour pouvoir s’enfuir. Elle fut la seule à survivre , car elle courrait vite.
A l’aube elle constatait qu’il y avait un énorme trou dans son vieux tee-shirt , un trou de couteau ?
Il n’est pas passé loin !
Et , au loin , à deux ou trois kilomètrès elle le vit , fier et imposant … Le fleuve de la liberté. Et , dans un allemand impeccable , dit :
-Il va donc falloir nager n’est-ce pas ?

A suivre …

Page 1 sur 509
Aller a la page 1, 2, 3 ... 507, 508, 509  Suivante
Ecrire une réponse Heroes France » Liste des Blogs » -Neverland- » Chapitre I
Page 1 sur 509
Aller a la page 1, 2, 3 ... 507, 508, 509  Suivante
Les Blogs Heroes-France.com © 2006 - 2007